Les professionnels des Travaux Publics donnent de la voix devant l’Assemblée nationale. Je leur ai renouvelé mon soutien cet après-midi.

Les professionnels des Travaux Publics donnent de la voix devant l'Assemblée nationale. Je leur ai renouvelé mon soutien cet après-midi.

 

L'Etat, incapable de se réformer, décide de pénaliser les collectivités territoriales en multipliant les transferts de compétences sans pour autant y joindre les moyens financiers correspondants. La conséquence en est simple : une réduction constante des moyens des communes et des départements qui ne peuvent plus investir dans l'avenir de nos territoires.

 

Les travaux publics sont pourtant des investissements utiles à tous, en particulier pour nos communes touristiques pour lesquelles l'accès est une priorité.

 

Ce sont actuellement 60.000 emplois menacés, principalement dans des PME de moins de 20 salariés.

 

J'appelle le Gouvernement, et en particulier la ministre de l'Ecologie Madame ROYAL et le ministre du Budget, à entendre les propositions constructives des professionnels du secteur :

 

- Assurer le fléchage de 2 centimes d'euros de la taxe du le gasoil vers le budget de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France, pour inciter à l'entretien des voies terrestres et ferroviaires. Cela permettrait d'assurer la réalisation de l'A831, indispensable pour poursuivre le désenclavement de la Vendée.

 

- Favoriser le remboursement de la TVA aux collectivités locales l'année de l'investissement, comme cela s'est déjà fait par le passé et qui avait permis de passer des creux difficiles.

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.