Si l'Assemblée nationale prenait le risque de reconnaître, aujourd'hui, un Etat palestinien, elle jetterait de l'huile sur le feu des violences.

A l'heure où le processus de paix est moribond et où l'islamisme radical massacre les minorités religieuses au Proche et Moyen Orient, les conditions ne sont pas du tout réunies pour la reconnaissance d'un État palestinien,
qui puis est par l'Assemblée nationale qui n'en a pas les prérogatives dans notre Vème République.

Je voterai donc "CONTRE" la motion demandant la reconnaissance, aujourd'hui, d'un État palestinien.

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.