Ce matin, le Conseil des ministres à examiné le projet de "loi Macron", dite de croissance et d'activité.

Voici "à chaud" trois réactions que m'inspire ce projet, sur les points les plus controversés.

On ne retrouvera pas le chemin de la croissance et de l'emploi en généralisant le travail le dimanche. C'est une diversion, qui étalera le peu de pouvoir d'achat, pour éviter les réformes courageuses et structurelles dont notre pays a besoin. Préservons dans notre société les rares instants encore non marchands et que l'on peut consacrer à nos proches ou à nos associations.

Il n'y aura pas non plus de retour de la croissance en démantelant la profession d'avocat comme le prévoit le projet. Le Droit français n'est pas anglo-saxon. Nos spécificités juridiques ont un sens qui garantit un équilibre au service de tous les justiciables.

Et enfin, on ne retrouvera pas la croissance en organisant un désert notarial et rural. Les services publics du droit sont une richesse que nous devons pouvoir conserver à proximité. C'est un vrai enjeu pour nos territoires !

Je renouvelle mon soutien aux professions juridiques menacées par ce texte, et continuerai à être à l'Assemblée nationale leur défenseur, dans l'intérêt de tous.

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.