Mes premières pensées sont ce soir pour les victimes du crime collectif barbare de Nantes et pour leurs proches plongés dans l'angoisse et la douleur.

Mes premières pensées sont ce soir pour les victimes du crime collectif barbare de Nantes et pour leurs proches plongés dans l'angoisse et la douleur.


Ma deuxième réflexion porte sur la fragilité de notre pays livré aux folies meurtrières de déséquilibrés de tout poil devant lesquels nos forces de sécurité sont d'autant plus désarmées qu'elles font face à une baisse sans précédent des moyens qui leur sont alloués.


Enfin, je ne peux m'empêcher de repenser à la faute morale de la gauche au pouvoir et particulièrement à la sinistre réforme pénale de Mme Taubira qui, au lieu de renforcer l'arsenal pénal de lutte contre les infractions et les crimes, a érigé le laxisme comme pilier de la réponse pénale dans notre pays.


La seule réponse aux crimes odieux dont notre pays est aujourd'hui le triste théâtre est la SÉVÉRITÉ ET LA RIGUEUR IMPLACABLES de la sanction pénale,

et non pas l'EXCUSE sociétale et angélique que la gauche au pouvoir nous ressert invariablement.


Photo © remi certain

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.