La Vendée littorale n'a pas vocation à accueillir toutes les éoliennes maritimes de France et de Navarre.

La perspective de création du parc éolien des deux îles, Yeu et Noirmoutier, est une bonne nouvelle pour la Vendée.


Nous serons vigilants néanmoins sur deux points. D'abord, il faudra veiller à ce que ce projet d'envergure se traduise en bonnes nouvelles locales pour l'Ile d'Yeu, pour l'île de Noirmoutier, mais aussi pour le Pays de Monts appelé à accueillir le secteur d'atterrage de cette énergie éolienne ou encore pour le maillage économique vendéen.

 

Ensuite, l'aménagement de ce parc off-shore devra être particulièrement concerté avec les marins pêcheurs professionnels pour qui cette occupation nouvelle de l'espace maritime devra être synonyme d'opportunités nouvelles et non pas seulement de contraintes nouvelles pénalisant une activité déjà soumise à de trop nombreuses pressions extérieures.

 

En revanche, la perspective ouverte de nouveaux parcs éoliens off-shore au sud de l'Ile d'Yeu et au large des côtes vendéennes est une très mauvaise idée que je combattrai de toutes mes forces, tant au cours de l'enquête publique à venir qu'auprès des pouvoirs publics et du gouvernement.

 

Tant pour les professionnels de la mer que pour notre économie littorale touristique et résidentielle, Un parc éolien au large de nos côtes « ça va », deux parcs ou davantage « bonjour les dégâts"!

 

« Si la Vendée littorale adhère à une dynamique nationale de développement d'énergie éolienne off shore à travers un projet concerté et circonscrit au large des deux îles, je le dis clairement, la Vendée littorale n'a pas vocation à accueillir toutes les éoliennes maritimes de France et de Navarre. »

 

Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.