ÉOLIENNES AU LARGE DES SABLES ET DE LA VENDEE LITTORALE : ÇA SE PRÉCISE

J’étais cet après-midi en Préfecture de Région pour évoquer avec le Préfet Maritime de l’Atlantique, le Préfet de Région et les personnes publiques associées, la perspective de validation de « nouvelles zones propices à l’éolien offshore ».


Je vous passe les détails mais globalement, la perspective d’une extension future du parc éolien à l’Ile d’Yeu et Noirmoutier a été abandonnée.


Mais la perspective d’un futur parc éolien au large des Sables d’Olonne et au sud de l’Ile d’Yeu n’a pas encore été abandonnée.


Elle paraît peu probable compte tenu des contraintes environnementales et de la mobilisation des marins pêcheurs mais n’est pas à ce stade abandonnée. L’Etat demande des études complémentaires.


Comme le fera prochainement le Conseil Municipal d Olonne sur Mer, j’invite toutes les communes du littoral vendéen à prendre position pour :


1 - réaffirmer notre soutien au parc éolien « des 2 îles » qui fera bientôt l’objet d’une enquête publique et qui fait l’objet d’un assez large consensus auprès des collectivités locales et des acteurs de la mer,


2 - manifester notre opposition à tout nouveau projet de parc éolien offshore qui risquerait de parasiter, voire même d’empêcher, la réalisation du premier parc éolien offshore vendéen au large des deux îles.


Par ailleurs, concernant l’expérimentation d’un parc éolien flottant, la Préfecture Maritime et la Préfecture de Région écartent à ce jour l’idée d’un projet vendéen.


Toutes ces informations doivent être prises avec précaution puisque nous n’en sommes qu’à une phase de concertation et non pas de décision.


J’invite simplement Madame Royal et le Gouvernement de la France à ne pas confondre vitesse et précipitation.


Un bon parc éolien largement concerté vaut mieux que deux tu l’auras.

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.