JE MANIFESTERAI SAMEDI AUX SABLES D'OLONNE CONTRE LES DÉRIVES DANGEREUSES DE L'AGRICULTURE INDUSTRIELLE

Après avoir saturé et pollué la Bretagne, l'agriculture industrielle porcine cherche à tout prix à s'installer en Vendée, deuxième département touristique français.


Nous ne nous laisserons pas faire. Nous ne laisserons pas l'agriculture industrielle défigurer et salir notre belle Vendée.


J'ai tout fait pour essayer d'empêcher le lancement de ce projet. Le conseil municipal d'Olonne a délibéré "contre" et j'ai, en vain, déposé un recours contre la décision de l'Etat.


Maintenant que ce projet a obtenu toutes les autorisations, je ne défilerai pas contre ce projet en particulier car je suis légaliste et me dois de respecter les règles d'un Etat de droit. Je défilerai donc samedi contre les dérives scandaleuses d'une agriculture industrielle sans scrupule ni conscience environnementale.


Car ce projet que l'on peut objectivement qualifier "d'usine à cochons" n'est pas seulement néfaste pour Poiroux mais pour une large frange du littoral vendéen.

La sur-concentration de porcs et la sur-production de lisiers qui en découle constituent en effet une réelle menace pour nos cours d'eau, nos marais et notre littoral.


Comment l'Etat et Mme Royal peuvent-ils laisser reproduire le dramatique exemple breton ?


Où est la cohérence d'un gouvernement qui, en Bretagne, mobilise de l'argent public - si rare - pour réparer les fautes de l'agriculture industrielle et qui, en Vendée, autorise et reproduit le même modèle mortifère pour notre environnement, notre économie et notre qualité de vie ?


Les Vendéens ne se laisseront pas faire ! 

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.