Fusion des communes des Olonnes : CHICHE JOËL !

A trois reprises, les trois équipes municipales du Pays des Olonnes se sont exprimées clairement et de manière univoque en faveur de l’union des communes :

 

· tout d’abord dans leur programme électoral respectif,

· ensuite lors de la motion co-rédigée et adoptée concomitamment par nos conseils municipaux le 13 octobre 2014,

· et enfin plus récemment en février 2015 lors de l’adoption par le conseil communautaire du schéma de mutualisation.


Le projet que Joël Mercier appelle de ses vœux pour pouvoir consulter les Castel-Olonnais sur l’union des communes, nos équipes municipales y travaillent au sein d’un groupe de réflexion mis en œuvre à mon initiative depuis le début de l’année.


Il est plus que temps d’accélérer le processus.


« Pas de date de consultation sans projet » rappelle Joël Mercier dans l’article consacré au bilan de sa première année de mandat dans Ouest France ?


Eh bien Chiche Joël !


Organisons un séminaire de travail, isolons-nous pendant une semaine entière en libérant nos agendas de toute autre contrainte et ensemble, Sablais, Castel-Olonnais et Olonnais, rédigeons ce projet avant l’été.


Qui pourrait raisonnablement prétendre que les maires des trois communes, épaulés par leurs équipes municipales, ne seraient pas en mesure de mener à son terme un tel travail dans ce délai ?


Sur la base de ce projet, les élus castel-olonnais pourraient consulter leur population à l’automne 2015 pour une union au 1er janvier 2016.


Ce calendrier est respectueux, réaliste et pragmatique.


· Il est respectueux des engagements de chacune des trois équipes municipales.

· Il est réaliste car aucune contrainte légale ou matérielle ne peut s’y opposer.

· Il est enfin pragmatique car, en application de la récente loi du 16 mars 2015, il permettra à la commune nouvelle créée au plus tard le 1er janvier 2016 et issue de l’ensemble des trois communes membres de la même communauté de communes, d’enrayer le désengagement financier de l’Etat et de conserver, sur les trois prochaines années, une somme de plus de 6 millions d’euros de dotations.


Aucun élu responsable, aucune commune respectueuse de ses contribuables et quelle que soit la santé de ses finances, ne peut décemment faire l’impasse sur cette mesure financière inespérée et inattendue.


Nous serions coupables de ne pas essayer de bénéficier de la dot que l’Etat veut apporter au mariage des trois communes du Pays des Olonnes.


Alors, Joël, Didier, chiche ! A nos agendas !


Yannick Moreau

Maire d’Olonne sur Mer

Président de la Communauté de Communes des Olonnes

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.