Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale, dénonce l’entêtement du Gouvernement sur le projet de réforme du collège, et demande son retrait.

Pour Yannick MOREAU, « il s’agit d’une obstination déraisonnable de Mme VALLAUD-BELKACEM alors que tous les voyants sont au rouge. Cette réforme part d’un postulat idéologique selon lequel l’école est un lieu d’effacement des différences alors qu’il est celui qui permet de les corriger par le travail et le mérite. Au nom d’une lutte contre l’élitisme et avec un jargon pédagogiste ridicule, cette réforme revient surtout à un gigantesque nivellement par le bas ».

 

Pour le député de la Vendée littorale, qui rencontre régulièrement des professeurs et des directeurs d’établissements : « la multiplication des annonces et des contre-annonces donne le tournis. Personne ne peut travailler dans ces conditions. Aucune transmission des savoirs n’est possible quand il faut sans cesse jongler avec les nouvelles organisations et les programmes ».

 

Concernant les programmes d’Histoire, Yannick MOREAU regrette particulièrement les choix visant à rendre optionnels des époques particulièrement importantes de l’histoire de France comme le Moyen-Age chrétien ou les Lumières : « tout est fait comme si le gouvernement voulait créer des générations de déracinés » déplore-t-il.

 

« A quoi sert-il de créer une « réserve citoyenne de l’Education nationale » si les fondamentaux de l’enseignement et de la connaissance ne sont pas assurés ? » s’interroge Yannick MOREAU.

 

Il pointe les risques dramatiques que représenterait ce nouveau coup porté à l’école : chômage, exclusion sociale, radicalisation.

 

« François HOLLANDE promettait de faire de la jeunesse sa priorité. Ce projet de réforme du collège, qui coïncide avec la publication des chiffres d’apprentissage en recul de 13% au 1er trimestre 2015, montre au contraire qu’il s’agira d’un génération sacrifiée si nous ne corrigeons pas rapidement le cap » indique Yannick MOREAU.

 

Yannick MOREAU appelle ainsi solennellement le gouvernement à revenir sur ce projet néfaste pour la jeunesse, pour la cohésion nationale et pour la France.

 

Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale

 

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.