CHOQUÉ par le meeting du président turc Erdogan à Strasbourg le 4 octobre dernier, j'ai saisi le 1er Ministre d'une QUESTION ÉCRITE

CHOQUÉ par le meeting du président turc Erdogan à Strasbourg le 4 octobre dernier, j'ai saisi le 1er Ministre d'une QUESTION ÉCRITE.


En voici le texte original (à la 3ème personne comme l'exige le formalisme de ce type de saisies parlementaires) : "

M. Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale, appelle l’attention de M. le Premier ministre sur la question de l’autorisation en France et plus précisément à Strasbourg d’un meeting du Président turc Erdogan le 4 octobre dernier.


Violant directement les règles coutumières diplomatiques en prononçant un discours de politique intérieure aux allures de meeting de campagne à moins d’un mois des élections législatives turques, le Président turc porte atteinte à la souveraineté française.


Faisant l’apologie des conquêtes ottomanes, présentant son pays en défenseur de la « vraie civilisation », accusant l’Europe d’être affectée par « la xénophobie, l’islamophobie et le racisme », M. Erdogan participe à une exacerbation communautariste, qui n’est pas la bienvenue dans le contexte actuel appelant à une unité contre le terrorisme.


La position ambigüe de la Turquie vis-à-vis de Daesh, rend inadmissible un tel d’un discours dans notre pays.


Comment peut-on accepter que des islamistes en cravate organisent, sur le territoire national, une manifestation à ce point anti-républicaine que les hommes et les femmes venues assister aux provocations de de M. Erdogan ont été séparés les uns des autres dans la fosse du zénith de Strasbourg ?


Par conséquent, Yannick MOREAU lui demande de bien vouloir lui indiquer comment un tel discours peut être légalement organisé sur notre territoire"

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.