3 QUESTIONS DIRECTES À YANNICK MOREAU SUR LA "FUSION" ET LA "COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DES OLONNES

Qu'attendez-vous de la création d'une communauté d'agglomération aux Olonnes ?


Cette nouvelle collectivité qui remplacera deux communautés de communes et un syndicat mixte permettra d'abord de faire des économies. Elle permettra aussi de concevoir enfin des projets à la bonne échelle, c'est-à-dire à celle du bassin de vie et d'emploi des Sables, et non plus seulement à celle de la ville agglomérée intra-muros. En étant optimiste, on pourrait penser que la communauté d'agglomération signera la disparition progressive des querelles picrocholines entre Les Sables, Le Château et Olonne.


Et la fusion des communes ? ce sera à 2 ou à 3 ?


L'objectif partagé est une fusion à trois. Au moins, là-dessus, tout le monde est d'accord. Le problème c'est que deux communes sont pressées de se marier et de fonder un nouveau foyer et l'autre pas pressée du tout puisqu'elle considère qu'une fusion au 1er janvier 2018 serait précipitée. Pour ma part j'ai toujours pensé que 25 mois était un délai largement suffisant pour élaborer un projet et le soumettre à la population par référendum ; pour qui veut vraiment aboutir.


Le mariage est une union pleinement volontaire. Il n'est pas question pour Olonne et Les Sables de forcer Le Château si cette dernière préfère réfléchir plus longtemps avant de s'engager définitivement. Le mariage entre Olonne sur Mer et Les Sables d'Olonne aura lieu le 1er janvier 2018, les bancs ont été publiés par délibérations municipales en début d'été.


Quant au Château d'Olonne, elle est libre de prolonger les fiançailles et de raccrocher les wagons quand elle sera décidée à le faire, et la ville nouvelle des Sables d'Olonne à l'accueillir.


La fusion de nos 3 communes est nécessaire et inéluctable. Simultanément ou en deux temps, mais elle se fera.


Pourquoi faire des collectivités plus grandes autour des Sables d'Olonne ?


Le paysage territorial évolue. Les dotations de l'Etat baissent drastiquement et nous devrons apprendre progressivement à nous débrouiller seuls sans compter sur d'éventuels subsides venus d'ailleurs. Face à cette situation, nous devons prendre notre avenir en main et le construire à une échelle suffisamment large pour avoir une taille financière critique qui nous permette d'agir et d'investir.


En créant une communauté d'agglomération de 52000 habitants, à l'échelle concrète de notre bassin d'emploi, et une ville-centre de 30 ou 45 000 habitants qui en sera le moteur, nous nous donnons plus de chances de cultiver l'exceptionnelle qualité de vie du Pays des Olonnes. Nous nous donnons plus de chances de développer l'économie et l'emploi. Unis nous serons plus forts pour faire de l'agglomération des Sables d'Olonne et des Olonnes la locomotive touristique et économique de la Vendée.

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.