18 novembre 2014

"Quand la France se R-éveillera..."

 

Communiqué de presse de Yannick MOREAU

 

Yannick Moreau, député de la Vendée littorale et membre de la commission "affaires économiques" de l'Assemblée nationale, revient d'une mission parlementaire en Chine.

 

Par delà les idées reçues sur ce pays-continent d'un milliards deux cent millions d'habitants qui connaît un taux de croissance de 7,1% et représente (provisoirement) la deuxième puissance économique mondiale, ce déplacement avait pour objectif de consolider l'amitié franco-chinoise en cette année du cinquantième anniversaire de la reconnaissance de la Chine nouvelle par la France et le Général de Gaulle.

 

"Quand la France se réveillera, elle mesurera le potentiel de développement extra-ordinaire que représente le marché chinois pour ses entreprises et notre économie nationale. Les Chinois ont certes besoin de la France pour les aider à relever les défis gigantesques qui se présentent à eux (énergie moins polluante, environnement, automobile, protection sociale, etc) mais la France a également besoin de la Chine et de pouvoir accéder aux marchés chinois."

 

Devant les responsables de haut-niveau rencontrés à Shangaï, Chengdu (où Michelin organisait un sommet mondial sur l'éco-mobilité) et Pékin, Yannick Moreau a non seulement cherché à faire fructifier l'amitié entre la France et la Chine mais a tenu également à défendre sans complaisance la nécessaire réciprocité des contraintes douanières pour les échanges commerciaux entre la Chine et l'Union européenne.`

 

"Alors que la Chine commence elle-même à subir des délocalisations au profit de pays ou de provinces où le coût du travail est moins cher, il est plus que temps pour nos dirigeants européens de négocier une protection douanière aux portes extérieures de l'Europe pour équilibrer les échanges mondiaux et avoir le même niveau réciproque de contraintes que les entreprises européennes qui cherchent à pénétrer le marché chinois. Ni plus, ni moins."

 

La Chine est plus que "réveillée", son économie et sa société sont en pleine mutation vers les nouvelles technologies et le tertiaire.

 

Comparativement, notre « vieux continent » paraît incomparablement moins réactif, collectif et opérationnel.

 

"Si nous ne voulons pas courir le risque de devenir "le musée de l'Asie du XXIème siècle", la France doit savoir se remettre en cause, engager les réformes structurelles indispensables à son redressement, et, par un sursaut salutaire, s'éveiller de nouveau" conclut Yannick Moreau à l'issue de sa mission parlementaire en Chine.

  Comme à chacune des rencontres officielles de la mission, Yannick Moreau a tenu à mettre le Vendée Globe, la Vendée et ses meilleurs produits en avant.

 

Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale

 

  

Sur la photo, il remet un boîte de sardines millésimées de Saint Gilles Croix de Vie à M. CHI WANCHUN, président du groupe d'amitié Chine-France à l'Assemblée Populaire Nationale.