A VOS CÔTES A L'ASSEMBLEE NATIONALE



28 juin 2016

 

Journée studieuse à l'Assemblée : débat sur le Brexit puis commission avec Thierry Mandon, secrétaire d'Etat chargé de l'enseignement et de la recherche, puis, tout à l'heure, poursuite de l'examen en séance du "projet de loi égalité"



22 juin 2016

 

BREXIT OR NOT BREXIT ? THIS IS THE QUESTION

 

Quelles seront les conséquences du vote des Britanniques sur le Brexit ? Nul ne le sait vraiment.

 

Inutile de se faire des noeuds au cerveau avant l'heure puisque le vote souverain du peuple britannique s'imposera à nous. Nous devrons nous y adapter.

 

Une chose est sure en revanche, que ce soit "Yes" or "No", ce référendum NOUS DONNE L'OCCASION DE REFONDER L'EUROPE pour qu'elle soit + démocratique, + protectrice et + européenne.

 

"+ démocratique" car le pouvoir ne peut rester + longtemps entre les mains de technocrates non élus qui se mêlent de tout sans jamais réellement rendre de comptes. C'est aux élus et aux peuples européens de reprendre l'avenir de l'Europe en mains.

 

"+ protectrice" car ses frontières ne peuvent plus rester + longtemps ouvertes aux quatre vents des migrations et de la mondialisation. L'espace européen doit être protégé à ses frontières extérieures, ni davantage ni moins que tous les espaces politiques et commerciaux mondiaux.

 

"+ européenne" c'est-à-dire + europhile à l'égard de nos partenaires naturels tels que la Russie et + clair avec la Turquie qui n'a rien à faire en Europe, ni géographiquement, ni culturellement.


16 juin 2016

 

LA FRANCE DOIT INTERDIRE PLUS EFFICACEMENT LA GPA ET LA MARCHANDISATION DU CORPS HUMAIN

Il y a 3 ans, au moment de la loi Taubira sur le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe, le gouvernement nous disait :

 

"Ne vous inquiètez pas, nous ne voulons pas de la Gestation Pour Autrui (mère porteuse) ni de la PMA. Nous voulons limiter les nouveaux droits au mariage et à l'adoption".

 

En 2014, le Premier Ministre annonçait même, de concert avec le Président de la République, que la France allait prendre "une initiative internationale forte pour lutter contre le recours à la GPA dans le monde."

 

Depuis 2014, que s'est-il passé ? Rien sur la scène internationale. Et pour ce qui est de la France, une circulaire de Mme Taubira demande aux services de l'Etat français de donner des effets juridiques aux GPA réalisées à l'étranger...

 

Pire, le gouvernement (qui en avait la possibilité, et même le devoir au regard de ses grandes déclarations de 2013 et 2014) a refusé de contester une décision de la CEDH demandant à la France de reconnaître en droit français les conséquences de GPA conclues avec des mères porteuses à l'étranger.

 

Résultat : que s'est-il passé en France ? Le marché des GPA est florissant et se déroule à visage découvert dans les grands hôtels parisiens sans que l'Etat français n'intervienne pour les empêcher ou les sanctionner. Finalement, l'interdiction théorique de la GPA en France se trouve largement contournée...

 

C'est la raison pour laquelle 2 députés "Les Républicains" Valérie Boyer et Philippe Gosselin ont déposé 2 propositions de loi (que j'ai cosignées) pour renforcer l'interdiction.

 

Propositions qui ont été débattues cet jeudi après-midi à l'Assemblée (cf. photo) et qui m'ont incité à transmettre aux médias le communiqué de presse suivant :

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 16 JUIN 2016

 

"La France doit interdire plus efficacement la GPA et la marchandisation du corps humain.

 

C'est le sens des propositions de loi de mes collègues Valérie Boyer et Philippe Gosselin que j'ai cosignées et défendues jeudi 16 juin dans l'hémicycle.

 

Alors qu'en théorie, la loi française interdit le recours aux mères porteuses, en pratique le gouvernement et la jurisprudence reconnaissent les effets de GPA conclues à l'étranger, alors même que le Conseil Constitutionnel les caractérise comme des "fraudes à la loi" manifestes.

 

Sur la question sensible de la Gestation Pour Autrui, notre responsabilité de législateur est de ne pas transiger avec le principe d'indisponibilité du corps humain, principe cardinal de la protection de la dignité humaine.

 

La France doit lutter par tous les moyens contre la GPA et promouvoir la dignité et le respect de toutes les femmes.

 

Notre pays doit résister aux injonctions des fossoyeurs de la dignité des femmes et aux esclavagistes du XXIème siècle qui se moquent de l'exploitation de la misère humaine à laquelle conduit la location des ventres des femmes.

 

Manuel VALLS doit tenir ses engagements d'octobre 2014 sur la promotion d'une initiative internationale de lutte contre la GPA. Le Premier ministre doit également, sur le territoire national, défendre bec et ongle l'interdiction et la non-reconnaissance totale des mères porteuses et de ses effets. Les services de l'Etat doivent engager des poursuites judiciaires contre les entreprises étrangères qui se livrent à ce commerce illicite dans les grands hôtels parisiens.

 

Cette pratique pseudo-moderniste est indigne du pays des droits de l'Homme."

 

Yannick Moreau

Député LR de la Vendée littorale

Membre de l'Entente parlementaire pour la famille"


6 avril 2016

 

J'ai voté CONTRE la modification précipitée et inéquitable des règles électorales relatives aux élections présidentielles de 2017.

 

‪#‎TRIPATOUILLAGE‬ de dernière minute

 

Les "grands" candidats ne devraient pas craindre le débat avec les "petits".

 

C'est l'honneur de notre pays que de laisser toutes les sensibilités s'exprimer équitablement à l'occasion des élections présidentielles.


05 avril 2016

 

A l'Assemblée cet après-midi nous avons ouvert le débat sur le Projet de loi "TRAVAIL" qui, bien que vidé de sa substance, ne convient toujours pas à des nombreux députés de gauche.

 

Nous avons également, avec Daniel Fasquelle et de nombreux députés, arboré du BLEU dans l'hémicycle en soutien aux autistes, à leur famille et en clin d'oeil à la ‪#‎journeemondialeautisme‬


30 mars 2016

 

HOLLANDE, LE PRÉSIDENT QUI BRASSE DE L'AIR ET NE PROTÈGE TOUJOURS PAS NOS FRONTIÈRES.

 

4 mois après les derniers attentats parisiens, le discours de Versailles, les grandes envolées martiales, que reste-t-il de l'action présidentielle ?

 

Et bien vous savez quoi, le lundi 16 novembre, je ne croyais pas François Hollande et je n'avais pas réussi à me lever à la fin de son dicours pour l'applaudir comme la plupart des parlementaires français présents à Versailles.

 

CQFD

#‎déchéancenationalité‬ ‪#‎congrès‬ ‪#‎toutçapourça‬ ‪#‎quedetempsperdu‬



En colère contre la naïvité des pays européens qui célèbrent le multi-culturalisme, l'inutilité des frontières, l'amitié avec les souverains apportant leur concours plus ou moins direct au djihadisme,

Effrayé par les dirigeants de ces pays qui tentent tardivement de traiter les effets des maux dont ils chérissent les causes,

Je voudrais en premier lieu assurer les victimes et leur famille de mon union de pensée et de prière.

Je voudrais également que cette série d'attentats - qui ne fait malheureusement que débuter sur le continent européen - soit ENFIN l'occasion d'un sursaut culturel, identitaire, éducatif et patriotique sans lequel le combat contre l'expansion du djihadisme islamique en France et en Europe serait perdu d'avance. 


21 mars 2016

 

YANNICK MOREAU, DÉPUTÉ LR ET SECRÉTAIRE NATIONAL À LA MER, ÉTAIT SUR LE PORTE-AVIONS "CHARLES-DE-GAULLE" LA SEMAINE DERNIÈRE, À SON RETOUR DE MISSION DU GOLFE PERSIQUE

"C'était un bonheur et un honneur que de vivre les dernières heures de cette mission aux côtés du capitaine de vaisseau Malbrunot, commandant le navire amiral de la marine nationale".

 

Cette visite à bord avait pour le député de la Vendée littorale un triple objectif.

 

Le 1er était de féliciter la Marine nationale pour son rôle joué au sein de l'opération "Chammal". Après 4 mois de mission, 500 sorties opérationnelles et 100 frappes directes, le Charles de Gaulle a pleinement rempli sa mission au service de la lutte contre les djihadistes islamiques en Irak et en Syrie.

 

Le 2ème était de saluer l'efficacité de notre porte-avions nucléaire et le départ du Super Étendard Modernisé (SEM) qui effectuait, après 40 ans de bons et loyaux services, sa dernière mission embarquée puisque le Charles de Gaulle ne déploiera désormais que des Rafale.

 

Le 3ème était d'échanger avec les les gradés de la Marine nationale sur la question de la sécurité du trafic maritime et sur le rôle croissant que nos navires jouent dans ce domaine, notamment dans l'Océan indien et le Golfe persique.

 

Dans un monde où 90% du commerce transite par la mer, la sécurité des lignes maritimes et du trafic de passagers est un enjeu considérable de la "croissance bleue".

 

"Les Français peuvent être fiers du Charles de Gaulle et de la Marine nationale" devait conclure le député Yannick Moreau en gagnant la rade de Toulon. 

 

"Compte-tenu des délais de conception-fabrication et des enjeux de sécurité et de souveraineté maritime dans le monde du 21ème siècle, nous ne pouvons qu'encourager la réflexion sur la mise en chantier d'un 2ème porte-avions français."


15 mars 2016

 

Valls et El Khomri ne convainquent plus personne, et leur projet de loi, vidé de sa modeste substance réformatrice, ne satisfait plus personne.

 

‪#‎QAG‬ du 15 mars 2016


15 mars 2016

 

GPA II , LE RETOUR

 

De quoi se mêle le Conseil de l'Europe ?

Il n'y aurait donc pas d'autres priorités d'action pour refonder l'Europe ?


9 mars 2016

 

TURQUIE-UE : QUAND C'EST FLOU C'EST QU'IL Y A UN LOUP

 

À une question de mon collègue UDI François Rochebloine sur nos relations avec la Turquie dont on connaît les jeux troubles et multiples au Moyen-Orient, le ministre Harlem Desir n'a pas exclu l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne... expliquant :

 

"oui nous ouvrons des chapitres supplémentaires de négociation d'adhésion mais de toute façon au final il y aura un référendum en France..."

 

‪#‎irresponsable‬ ‪#‎QAG‬


9 mars 2016

 

J'encourage les jeunes de notre pays à rester travailler en cours aujourd'hui.

 

Ce sera plus utile pour leur avenir et meilleur pour leur sante vu la météo hollandaise du jour.


01 mars 2016

 

Soirée de travail chargée à l'Assemblée au cours de laquelle j'ai partagé mon temps entre 3 sujets :

 

- la loi de lutte contre le terrorisme,

- l'économie maritime,

- l'examen décortiqué du projet de loi "BIODIVERSITÉ" défendu par la nouvelle ministre Pompili.

 

Nous n'en sommes qu'à l'article 2 (sur 74)... Comme on dit chez nous, et alors qu'il est déjà 22H20, "on n'est pas rendu"...


16 février 2016.

 

Après 1H30 d'échanges avec M Karmanu VELLA, commissaire européen à l'environnement, aux affaires maritimes et à la pêche, la semaine dernière à Paris, je n'étais pas beaucoup plus avancé...

 

Il n'a répondu qu'à une seule de mes questions... Le reste c'était du verbiage bruxellois dont les commissaires et autres technocrates européens ont le secret...

 

Pour se connecter davantage à la réalité qu'aux moquettes épaisses bruxelloises, j'ai insisté pour l'inviter à venir sur le terrain en Vendée littorale... À suivre...


20 janvier 2016

 

Sans une réelle coordination avec les forces terrestres qui combattent in situ les djihadistes islamistes, nos forces armées et leurs alliés ne pourront vaincre les barbares qui combattent notre civilisation.

 

http://www.bfmtv.com/international/daesh-a-detruit-le-plus-ancien-monastere-chretien-d-irak-944908.html


19 janvier 2016

 

L'image du jour c'est la minute de silence observée par les députés à l'Assemblée nationale en mémoire des victimes françaises de l'attentat de Ouagadougou.

 

Union de pensée et de prière avec leurs proches et leurs familles.

 

Amitiés à nos amis burkinabés.


6 janvier 2016

 

La semaine prochaine à l'Assemblée nationale.

 

Pour la reprise de ses travaux en séance publique, l'Assemblée consacrera la semaine prochaine à sa mission de contrôle. Parmi les sujets qui sont inscrits à l'ordre du jour, notons des séances consacrées à l'état d'urgence et à la politique pénale ; aux politiques publiques en faveur de la mixité sociale dans l'éducation nationale ; à l'énergie ainsi qu'à la sidérurgie et la métallurgie françaises et européennes. 

 

En commission, le projet de loi sur la République numérique sera examiné sur le fond ; Christiane Taubira sera auditionné sur l'application de la "loi Macron" et la commission de la défense recevra des spécialistes sur Daesh.

 

Consultez notre lettre d'actualité sur http://assnat.fr/BeyhcH pour connaître les jours et heures des points forts de cet agenda afin de pouvoir les suivre en direct ou en différé sur notre portail vidéo http://assnat.fr/BVbni2

 

Pour vous abonner à notre lettre ou à nos autres services en ligne : http://assnat.fr/FKstB8


08 décembre 2015


Le nautisme est un fleuron de l'industrie française et de l'économie maritime. Il valait bien un détour par la Porte de Versailles.


Avec Bruno Le Maire et les parlementaires vendéens nous avons été à la rencontre des professionnels et de leur président Yves Lyon-Caen.


Allez rêver et visiter LE NAUTIC jusqu'au 13 décembre.


Une vraie déception toutefois : l'absence de stand "Vendée"... Incompréhensible... A l'avenir, quitte à y participer, les collectivités vendéennes devront savoir être solidaires pour être bien présentes sur ce grand salon.


18 novembre 2015

 

FINIE LA POLITIQUE "BISOUNOURS", IL FAUT CONTINUER À PASSER AUX ACTES POUR GAGNER LA GUERRE CONTRE LES BARBARES ISLAMISTES.

 

La séance de Questions au Gouvernement a été digne aujourd'hui.

De très bonnes questions notamment sur l'effectivité urgente de contrôles systématiques aux frontières ou sur les modes de financement des barbares islamistes à l'oeuvre au Moyen-Orient et sur notre territoire.

 

Des décisions ! De la détermination ! De l'action ! contre l'islamisme radical et les prêcheurs de haine qui ont aujourd'hui pignon sur rue dans notre pays, et les députés d'opposition seront au côté du gouvernement pour assurer la sécurité des Français.


16 novembre 2015


JOURNÉE HISTORIQUEMENT ET DOUBLEMENT TRISTE


Triste par le drame auquel nous nous sommes associés en silence sur le perron de l'Assemblée nationale, et partout en France.


Triste par le discours de François Hollande à Versailles qui s'est montré incapable de se hisser à la hauteur des enjeux et des périls qui menacent les Français.


La réalité mes amis c'est que je suis énervé de voir le président de la République reprendre avec 3 ans de retard quelques unes des propositions que l'opposition lui demande inlassablement d'adopter.


La différence c'est que nous sommes désormais en guerre et que les propositions d'il y a trois ans sont d'ores et déjà insuffisantes...


Le parlement, députés et sénateurs, essaiera de réarmer correctement notre pays pour gagner cette guerre que les barbares islamistes de tous poils nous ont déclarée.

Le réarmer pénalement et judiciairement.


Le réarmer militairement.

Le réarmer culturellement.


15 novembre 2015

 

En ces circonstances exceptionnelles de deuil national et de guerre contre les barbares islamistes, je reste à Paris pour le Congrès qui se réunira demain à Versailles, et suis contraint d'annuler une bonne partie de mes rendez-vous vendéens de cette semaine.

 

Je suis bien rentré de Syrie où les rencontres et les échanges avec les autorités civiles, politiques et religieuses m'ont fait découvrir de nouvelles réalités et ont nourri ma réflexion sur les perspectives d'évolution de cette guerre qui nous concerne tous directement.

 

Merci pour tous vos messages qui m'ont touché lorsque je les lisais en entendant les tirs d'artillerie qui déchiraient le ciel de Damas.

 

Dans les prochains jours, et en ces circonstances exceptionnelles, je m'exprimerai bien évidemment sur la situation de notre pays et les réalités du drame syrien auxquelles elle est directement connectée.

 

Je serai notamment interviewé demain matin vers 7H15 par France Bleu Loire Océan.

 

A très bientôt


27 octobre 2015


Parce que les bénévoles de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) sont des acteurs incontournables de la sécurité maritime, et que leur avenir financier est aujourd'hui menacé, j'ai déposé un amendement pour garantir un financement durable de leurs activités de prévention et d'assistance.


Le code général des impôts prévoit que les parcs éoliens offshore, qui verront le jour dans les années à venir, contribuent fiscalement à des projets concourant au développement durable des autres activités dont notamment la plaisance. Mais la Loi est actuellement muette sur la répartition de celle-ci.


Je propose, avec le soutien de 25 députés, d'utiliser ce vide juridique pour le mettre au service d'un réel besoin de nos littoraux : assurer les conditions matérielles de ceux qui réalisent 6.000 interventions par an pour notre sécurité et notre économie touristique balnéaire. Ce n'est pas une nouvelle taxe, mais une précision.


J'avais pris cet engagement lors de l'assemblée générale de la SNSM en Vendée au mois de mars 2015, et je le tiens.


Je note que cette idée a fait son chemin jusqu'au plus haut sommet de l'État. Le Premier ministre a en effet indiqué qu'il réfléchissait également à une proposition en ce sens, lors du Comité interministériel de la Mer le 22 octobre dernier.


Pour autant, il faut rester prudent. Je reste vigilant, car des promesses aux actes il y a une différence. Cet amendement parlementaire est un engagement concret. Il faut que le Premier ministre aille dans ce sens car il reste encore plusieurs années avant que ces parcs éoliens ne sortent de mer et que les recettes fiscales générées puissent être utiles aux bénévoles de la SNSM. La période législative actuelle (avec le Projet de Loi de Finances) y est propice et permettrait de graver dans le marbre la sécurité et la pérennité du financement de la SNSM : il faut passer aux actes.


21 octobre 2015

 

FAIBLE AVEC LES VIOLENTS et VIOLENT AVEC LES FAIBLES


voilà ce qui caractérisera tristement le mandat des consorts Hollande et Valls dans l'histoire de la Vème République.

 

C'est sûr qu'il est + facile d' "évacuer" brutalement des avocats à Lille que de réprimer les délits des gens du voyage qui bloquent l'autoroute A1, saccagent Moirans ou privatisent des centaines de lieux publics et privés par an au gré de leur volonté.

Le résultat c'est la CHIENLIT.


Le résultat c'est non plus seulement l'affaiblissement de l'autorité mais la disparition même de l'idée d'autorité de l'Etat.


20 octobre 2015

 

Petit break au calme de la bibliothèque de l'Assemblée nationale.


Un havre de paix dans cette soirée de débats agités.

 

Parfois, une erreur de manipulation permet de voir l'envers de la tablette et de mesurer l'honneur et le plaisir de travailler sous les peintures de Delacroix.


20 octobre 2015

 

TRAGÉDIE DU POUVOIR SOCIALISTE, Manuel Valls vient de confirmer, à l'instant, lors de la séance de Questions Au Gouvernement, qu'il était favorable à la poursuite des négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne.

 

L'heure est grave. Les socialistes compromettent chaque jour davantage l'avenir de la France.

 


19 octobre 2015

 

Poursuite du débat sur le projet de loi de finances 2016.

 

Y'a pas d'heure pour les braves.


19 octobre 2015

 

Honoré d'avoir été invité à la séance solennelle de rentrée de l'ACADÉMIE DE MARINE, aujourd'hui placée sous la présidence de Mm Irina Bokova, directrice générale de l'UNESCO.


14 octobre 2015


J'ETAIS CE MIDI PLACE VENDÔME POUR SOUTENIR LES POLICIERS QUI N'EN PEUVENT PLUS DE DÉNONCER LES DANGERS DU LAXISME DE LA POLITIQUE PÉNALE DE Mme TAUBIRA.


L'heure est grave. Le gouvernement doit entendre la colère des policiers et gendarmes de France qui risquent (à armes totalement inégales avec les criminels) tous les jours leur vie pour notre liberté.


A FORCE DE VIDER LES PRISONS (soit en empêchant les délinquants d'y entrer avec la "contrainte pénale" votée en 2014, soit en faisant sortir les délinquants ou criminels avec les "remises automatiques de peines" et les "permissions de sortie" qui ont produit 226 évasions depuis le début de l'année...), Christiane Taubira porte une lourde responsabilité dans la dégradation de la sécurité des Français et des forces de l'ordre en charge de les protéger.


14 octobre 2015.

Questions au gouvernement.


14 octobre 2015


CHOQUÉ par le meeting du président turc Erdogan à Strasbourg le 4 octobre dernier, j'ai saisi le 1er Ministre d'une QUESTION ÉCRITE.


En voici le texte original (à la 3ème personne comme l'exige le formalisme de ce type de saisies parlementaires) :


" M. Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale, appelle l’attention de M. le Premier ministre sur la question de l’autorisation en France et plus précisément à Strasbourg d’un meeting du Président turc Erdogan le 4 octobre dernier.


Violant directement les règles coutumières diplomatiques en prononçant un discours de politique intérieure aux allures de meeting de campagne à moins d’un mois des élections législatives turques, le Président turc porte atteinte à la souveraineté française.


Faisant l’apologie des conquêtes ottomanes, présentant son pays en défenseur de la « vraie civilisation », accusant l’Europe d’être affectée par « la xénophobie, l’islamophobie et le racisme », M. Erdogan participe à une exacerbation communautariste, qui n’est pas la bienvenue dans le contexte actuel appelant à une unité contre le terrorisme.


La position ambigüe de la Turquie vis-à-vis de Daesh, rend inadmissible un tel d’un discours dans notre pays.


Comment peut-on accepter que des islamistes en cravate organisent, sur le territoire national, une manifestation à ce point anti-républicaine que les hommes et les femmes venues assister aux provocations de de M. Erdogan ont été séparés les uns des autres dans la fosse du zénith de Strasbourg ?


Par conséquent, Yannick MOREAU lui demande de bien vouloir lui indiquer comment un tel discours peut être légalement organisé sur notre territoire ? "


13 octobre 2015


Il est 22H15 et le débat sur le "projet de loi de finances 2015" ne fait que commencer.


Bonne intervention de Bruno Le Maire.

Le vrai problème de la classe politique n'est pas seulement de dire ce qu'il faudrait faire mais de faire enfin les réformes universelles et connues que personne n'a eu le courage d'accomplir jusqu'à présent.


N'oubiez pas que cela fait 40 ans que la France vote un budget en déficit !


Questions au gouvernement. 7 octobre 2015.


Questions au gouvernement du 6 octobre 2015.


21 septembre 2015


L'implication de la Russie et de ses avions de chasse en Syrie est 1 bonne nouvelle.


Toutes les forces sont les bienvenues pour combattre la barbarie islamiste des djihadistes de l'EI.


La coalition internationale doit encore s'élargir pour éradiquer le totalitarisme islamique de daech.


Article du journal 20 minutes disponible en cliquant ICI.



16 septembre 2015


C'est la vraie rentrée à l' Assemblée nationale aujourd'hui avec le "débat" voulu par le gouvernement "SUR L'ENGAGEMENT DES FORCES AÉRIENNES AU-DESSUS DU TERRITOIRE SYRIEN".


Ce qui ne change pas, c'est le suivisme et le manichéisme dénués de pragmatisme de la politique étrangère de la France au Proche et au Moyen Orient.


Ce qui ne change pas non plus c'est la pénibilité de l'élocution d'un premier ministre manifestement fatigué.


Dire que l'on va photographier Daech va certainement terrifier les barbares islamistes... Ahhh la menace des frappes photographiques !


"LE POIDS DES MOTS, LE CHOC DES PHOTONS"


Ce qui change en revanche en cette rentrée, c'est la mise en place d'écrans TV à l'intérieur de l'hémicycle, écrans qui diffusent l'image d'une Assemblée déserte alors que les tribunes sont largement garnies.

Voilà une dépense publique estivale dont l'utilité reste à démontrer.


13 septembre 2015


Le rétablissement des contrôles aux frontières extérieures de l'Allemagne signe la mort et l'échec des accords de Schengen.


Les Français ont besoin d'une Europe qui les protège !


Et si l'Union européenne est trop naïve pour oser se protéger, alors, la France et les États européens reprendront leur sécurité en main.


26 juillet 2015


RETOUR EN IMAGES sur un déplacement parlementaire en Russie et en Crimée.


EN RUSSIE pour entretenir la flamme de l'amitié entre la France et la Russie.


Amitié malmenée par la politique extérieure de la France qui me paraît clairement contraire à nos intérêts.


Qu'il s'agisse du refus d'honorer notre parole sur la vente du "Mistral" et du "Sébastopol",  ou bien des sanctions économiques réciproques qui pénalisent nos entreprises dans tous les domaines, et particulièrement aujourd'hui dans le secteur agricole et agro-alimentaire, ou encore de notre absence lamentable aux cérémonies du 9 mai 2015 à Moscou commémorant les 70 ans de la victoire contre l'Allemagne nazie, la France joue contre son camp et contre ses intérêts.


C'est ce que j'ai malheureusement dû constater lors des échanges avec nos compatriotes qui vivent sur place mais aussi avec les responsables politiques russes, et notamment avec M. Sergueï Narychkine, président de la Douma, l'Assemblée nationale russe (au centre sur la photo ci-jointe).


Ne soyons pas naïfs, les Allemands et tous nos concurrents atlantistes n'ont pas les mêmes raisonnements que MM. Hollande et Fabius. Ils sont déjà sur place pour multiplier les échanges et participer activement au développement de ce grand pays chrétien qui occupe une place stratégique pour l'avenir de notre continent européen, tant sur le plan géographique, que politique.


EN CRIMÉE pour me forger ma propre opinion sur la situation un an après le référendum par lequel les Criméens ont demandé leur rattachement à la Russie. J'y ai trouvé une région en paix, loin des caricatures journalistiques de tensions civiles et des amalgames qui sont parfois construits hâtivement par comparaison avec la réalité de l'Est de l'Ukraine. En fait, après deux petits jours de rencontres sur place Simferopol, Yalta et Sébastopol, je n'ai pas la prétention de savoir et de connaître mais, très clairement, je n'y ai rien vu de spécial ni d'anormal. Une situation très ordinaire avec une population qui vit, travaille, consomme, prend ses vacances d'été, et qui, globalement, se réjouit d'avoir échappé aux tensions civiles politiques ou militaires qui secouent l'Ukraine.


Avec mes collègues députés et sénateur, nous avons profité de l'occasion de ce déplacement pour nous rendre sur le cimetière français de la GUERRE DE CRIMÉE qui a fait plus de 90 000 morts dans nos rangs entre 1854 et 1856. C'est le + important cimetière de soldats français à l'étranger.


Nous avons déposé une gerbe au pied du mémorial de cette guerre assez largement oubliée de la mémoire collective nationale.


Puis, au nom de l'amitié franco-russe, nous sommes allés nous recueillir également à Sébastopol, au pied du mémorial érigé à la mémoire des soldats russes tombés au cours du siège de la ville qui dura presque une année entière.


Un "plan d'urgence" pour nos éleveurs ne saurait exonéré le Gouvernement de ses propres responsabilités !


Après avoir essayé de fuir ses responsabilités sur la crise de l'agriculture et des éleveurs,

Après avoir encouragé l'opinion publique à désigner trop facilement des bouc-émissaires,

Après avoir encouragé l'opinion publique à désigner trop facilement des bouc-émissaires,

Après avoir laissé tomber des centaines d'entreprises agricoles,

le gouvernement se décide enfin à esquisser un "plan d'urgence"...

Mais quid de la responsabilité de nos gouvernants en matière de surproduction de normes en tout genre ?


Quid de la responsabilité du Président de la République et du gouvernement sur les conséquences désastreuses de la politique étrangère de la France à l'égard de la Russie ?


Retrouvez l'article sur Atlantico en cliquant ICI.

20 juillet 2015


De retour à l' Assemblée nationale ce lundi soir pour débattre d'un nouveau projet de loi, proposé par le ministre de l'Intérieur, "RELATIF AU DROIT DES ÉTRANGERS".


En gros, et je ne caricature même pas :

au moment où la France traverse une crise économique, sociale et identitaire sans précédent, le gouvernement ne trouve rien de plus urgent à faire que d'accorder de nouveaux droits aux étrangers vivant sur le territoire national...


Le tout, dans un débat en catimini, un 20 juillet, pour que les journalistes n'en parlent pas et que les Français soient le moins nombreux possible à le savoir...


Ces gens sont fous ! C'est ce que je me suis appliqué à démontrer au cours des 5 minutes de discours que j'ai prononcé à la tribune ce soir vers 23H à l'occasion de la "discussion générale" qui précède l'examen article par article du projet de loi.


Retrouvez ma vidéo en cliquant ICI.



8 juillet 2015

Débat sur l'avenir de la Grèce en ce moment à l'Assemblée.


Pas sur l'avenir de la Grèce en Europe car elle est au fondement de notre civilisation européenne.


La question se pose en revanche pour la pérennité de son adhésion à l'Union européenne et à l'euro...


Arrêtons de flatter l'extrême-gauche grecque au pouvoir car les Français n'ont ni les moyens de payer les dettes des Grecs,

ni ceux d'assumer les fautes de leurs dirigeants politiques depuis des décennies.


24 juin 2015


Mobilisés pour saisir le conseil constitutionnel sur le projet de loi sur le renseignement.


 22 juin 2015


Je débattrai aujourd'hui sur RTL entre 13h00 et 13h30.


Faut-il limiter l'âge des parlementaires ? Podcast


‪#‎radio‬ ‪#‎débat 


18 juin 2015


Je suis exceptionnellement à Paris ce jeudi après-midi pour censurer l'échec de ce gouvernement qui désespère, déconstruit et déclasse notre pays.


Toutes mes excuses à celles et ceux avec qui j'avais rendez-vous aujourd'hui, notamment à l'occasion des cérémonies liées à "l'appel du 18 juin", mais il m'a semblé qu'il était de mon devoir de parlementaire d'être à l'Assemblée nationale en ces circonstances.


18 juin 2015 


Les Vendéens du littoral ont tenté hier midi de reprendre la majorité dans l'hémicycle.


Une belle initiative qui, pour le moment, n'a pas été couronnée de succès.


Mais nous reviendrons. Et par la volonté du peuple de France, nous remettrons notre pays en ordre de marche. Foi de Vendéen.


Merci encore pour cette belle rencontre et nos échanges.


Mon equipe et moi-même faisons le maximum pour faire découvrir et partager la realité quotidienne de l'Assemblée au + grand nombre. Il suffit de nous contacter à l'Assemblée et de s'y prendre assez en avance...


16 juin 2015


La petite loi macron-économique qui revient à l'Assemblée aujourd'hui ne provoquera pas le sursaut que nous espérons. Les petites avancées libérales ne compensent malheureusement pas les désordres et les usines à gaz provoqués par ailleurs dans ce petit texte fourre-tout.


Alors, avoir recours à l'arme de disuasion massive qu'est le 49-3 pour 1 texte aussi modeste que la loi Macron est 1 terrible aveu de faiblesse pour 1 gouvernement en échec qui n'a même plus de majorité pour faire voter les lois de son ministre de l'économie.


Et pour voter une vraie réforme comme l'allongement de la durée de cotisation pour équilibrer notre système de retraite ? M. Valls déclarera "l'état d'urgence" ?



03 juin 2015


L' Assemblée nationale a l'honneur de recevoir aujourd'hui Sa Majesté le Roi d'Espagne, accompagné de la Reine Letizia.


Un Bourbon au Palais éponyme.


Il a reçu, ils ont reçu, le salut et les applaudissements de la représentation nationale et de l'humble représentant de la Vendée littorale. 

Un grand moment de ma vie parlementaire.


03 juin 2015

 

Réunion du groupe de travail "Chasse" des députés Républicains à l'Assemblée nationale, présidé par mon collègue le député Marc Laffineur (Maine et Loire) et Frédéric Nihous (président de CPNT - le mouvement de la ruralité).


02 juin 2015


Comme vous le savez, au cours de l’année 2014, je m’étais particulièrement engagé contre la réforme pénale de Madame TAUBIRA, visant à excuser les coupables et vider les prisons.


A mes côtés, plusieurs députés de notre famille politique s’étaient distingués par leur opposition à ce texte.


Parmi eux, Georges Fenech, Député du Rhône, ancien magistrat a été particulièrement en pointe au cours des... débats sur cette réforme. A ma demande, il a accepté de venir en Vendée pour évoquer avec nous le vote de cette réforme pénale et ses conséquences le :


Vendredi 5 juin 2015 à 19 h

OlonnEspace – Salle n°1

Allée des cèdres – Olonne-sur-Mer


Pour des raisons pratiques, nous vous remercions de confirmer votre présence avant le 1er juin (02.51.04.06.56 – permanence@yannickmoreau.fr ).


02 juin 2015

 

Audition de Mme Claude Revel, déléguée interministérielle à l'intelligence économique.


02 juin 2015

 

1ère réunion du groupe des "Républicains" à l'Assemblée nationale avec Nicolas Sarkozy. 


27 mai 2015


Je participais exceptionnellement ce matin aux travaux de la Commission des Lois pour débattre du nouveau statut des "Gens du voyage".


Alors même qu'avec ma collègue député du Doubs Annie Genevard nous avons déposé une proposition de loi visant à renforcer les devoirs des gens du voyage et les droits des communes qui les accueillent, le groupe socialiste a voulu prendre les devants et a inscrit à l'ordre du jour leur propre "proposition" + favorable aux gens du voyage qu'aux ...collectivités qui les accueillent et parfois les subissent.


Poursuite des débats en séance les 9 et 10 juin prochain pour la proposition socialiste, et à l'automne pour la proposition des députés de l'opposition...


A suivre...


26 mai 2015

 

A 22H55 nous en sommes toujours à la "discussion générale" préalable à l'examen du Projet de Loi "Dialogue social et emploi" porté par M. Rebsamen.

 

Que de blabla ...

 

Et toujours pas de vrai levier de simplification ou de croissance en perspective pour les entreprises françaises.


26 mai 2015


La transition écologique pourrait être une opportunité pour l'économie et pour l'environnement de notre pays.


Mais la gauche au pouvoir a décidé d'en faire l'objet de luttes idéologiques qui remettent en cause notre indépendance énergétique. Sur le dos des entreprises et des contribuables, qui seront encore et toujours les victimes de ceci.


Pourtant, les députés et les sénateurs de l'opposition... ont fait des propositions claires, concrètes, pragmatiques, comme l'objectif "zéro charbon 2020", la stabilisation du potentiel nucléaire français -protectrice du pouvoir d'achat des Français-, une diminution de la part de l'énergie fossile dans le mix énergétique français pour la passer de 66 % à 50% en 2050, ou porter à 20% (contre 13% aujourd'hui) la part de l'électricité issue des énergies renouvelables d'ici 2020.


La gauche a choisi des seuils et des calendriers inatteignables. C'est pour cela qu'avec mes collègues députés j'ai voté contre aujourd'hui à l'Assemblée nationale.


26 mai 2015

Lors des questions au gouvernement, Cécile Duflot député écologiste, a interrogé le gouvernement sur l’avenir des trains intercités après la remise du rapport Duron.

 

1 FOIS N'EST PAS COUTUME @CecileDuflot (arborant sa vraie couleur politique) A RAISON de défendre #Intercités 


20 mai 2015


A 13h15 ce midi, je me suis offert un petit moment de répit pour travailler - au calme - sur une proposition de loi que j'ai déposée.


Seule la bibliothèque de l'Assemblée offre ce havre de paix au coeur d'une journée et d'une semaine tumultueuses.

En l'occurence, je me suis penché sur des propositions de modification des règles concernant les droits et les devoirs des gens du voyage et des collectivités qui les accueillent.


Les gens du voyage ne peuvent pas avoir tous les droits, et nous, le seul droit de payer.

J'espère bien, avec ma collègue Annie Genevard du Doubs, pouvoir défendre cette proposition de loi dans les semaines qui viennent.

L'Assemblée est une école de patience ! Ma 1ére proposition législative sur le sujet date de septembre 2014...

20 mai 2015


Décider de la RÉFORME DU COLLÈGE, comme hier de la semaine de 4 jours et demi, SANS débat parlementaire ni VOTE à l'Assemblée nationale et au Sénat n'est pas seulement un déni de démocratie, c'est une manière d'ériger l'autoritarisme et le passage en force en véritable mode de gouvernement.


Raz le bol de ce gouvernement qui passe son temps à fracturer la société française et à déconstruire nos repères fondamentaux. 


19 mai 2015


En réunion avec François ASSELIN, président de la CGPME, un patron de PME de l'Ouest puisqu'il réside à Saumur, aux portes de la Vendée.


Des échanges très intéressants sur les réformes les + urgentes à mettre en oeuvre si nous réussissons à convaincre les Français de nous faire de nouveau confiance en 2017.


Pour peu qu'on leur simplifie la vie, ce sont les TPE et les PME qui détiennent les clefs du redressement économique et de la création d'emplois dans notre pays.


...


‪#‎ficheindividuelledepénibilité‬ ‪#‎seuilde50salariés‬ ‪#‎dialoguesocial


19 mai 2015


Rencontre avec les Industriels français réunis au sein du Conseil national de l'Industrie pour évoquer avec les ministres Emmanuel Macron et Thierry Mandon l'urgente simplification des normes.


Projet d'une réelle simplification applicable au 1er janvier 2016 (?).


A suivre...


13 mai 2015


Le débat sur le projet de loi "protection de l'enfance" se poursuit jusqu'à 1h du mat'. On n'est pas couchés.


13 mai 2015


Le gouvernement serait bien inspiré de faire preuve d'humilité à l'annonce de la petite croissance du 1er trimestre.


Car, sans réelle réforme structurelle, une hirondelle venue d'ailleurs ne saurait faire le printemps de l'économie française.


7 mai 2015


J'ai hier eu le plaisir d'accueillir à l'Assemblée une délégation de collégiens de Garcie Ferrande ( Ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ).


Chose rare pour un groupe de 25 personnes, ils ont même pu assister à la séance de Questions au Gouvernement, et donc croiser leur ministre qui a défendu SA réforme du collège.


6 mai 2015


Triste anniversaire pour la France.

 

Qu'il s'agisse de l'économie, de l'emploi, de l'autorité de l'Etat ou du rayonnement de notre pays, François HOLLANDE et sa majorité ont abîmé la France et cultivent l'échec.

 

Le redressement de notre pays ne viendra pas de lui, c'est à nous qu'il appartient de reconstruire une alternative crédible, d'offrir une espérance pour la France et les Français.

 

http://www.yannickmoreau.com/2015/05/06/6-mai-2015-triste-anniversaire-pour-la-france/ 


05 mai 2014 : pourquoi j'ai voté contre le projet de loi renseignement


4 mai 2015


Je ne résiste pas au plaisir de vous partager ce dessin du dernier Canard.


16 avril 2015


Rencontre très intéressante ce matin à l'Assemblée avec Olivier Guyonvarch, sous-directeur des Affaires étrangères, à propos de SOUVERAINETÉ MARITIME,

de délimitations maritimes entre les pays, ...et des questions stratégiques d' EXTENSION DE PLATEAU CONTINENTAL.

#lamerestlavenirdelaterre



15 avril 2015

Entre 2 réunions à l' Assemblée nationale ce matin, j'ai assisté aux "1ères rencontres Mer et Littoral" dont le but était clairement de regonfler les voiles d'une nouvelle ambition maritime pour la France.


14 avril 2015 : Pourquoi j'ai voté contre le projet de loi santé


Mon collègue, Marc Le Fur, a posé une question d'actualité sur la taxe mouillage.


Retrouvez son intervention en cliquant ICI.


2015-04-09

L'alternance #MFR mise en valeur à l'Assemblée Nationale.


2015-04-03

17h00 le Vendredi saint, l’Assemblée continue de siéger pour examiner le projet de loi de santé.


2015-04-01

Réunion de travail ce midi sur l'avenir de la pêche française avec, de droite à gauche, Hubert Carré, directeur général du Comité National des Pêches Maritimes et des Élevages Marins, Marc Ghiglia, délégué général de l'Union des Armateurs à la Pêche de France et Edouard de Tinguy, g+


18 mars 2015

 

Nicolas Sarkozy reçoit en ce moment les professionnels de santé au siège de l’UMP.

 

Nicolas SARKOZY m'a réaffirmé ce matin, à l'occasion de la Commission Exécutive de l'UMP, son total soutien à mon action contre les "salles de shoot" que le Gouvernement veut mettre en place.

 

La démarche de la gauche part d'un mauvais postulat qui considère qu'une personne dépendante ne peut pas être soignée ou guérie. C'est faux. Notre combat contre les "salles de shoot" est un combat pour la liberté et la dignité.

 

Yannick MOREAU est l’auteur d’une résolution parlementaire contre les « salles de shoot » signée par 105 députés.

 

Tweet :

https://twitter.com/YannickMOREAU/status/578157378643869696


18 mars 2015

Accord de coopération parlementaire France-Mali.


11 mars 2015 - 00h10

2ème débat : fin de vie


18 février 2015

Droit des contrats

 

Le 16 février dernier, la loi relative « à la modernisation et à la simplification du droit et des procédures dans les domaines de la justice et des affaires intérieurs » a été promulguée, après avis du Conseil d’Etat.

 

J’avais voté contre ce projet de loi à l’Assemblée nationale et me désole donc de le voir rendu effectif. Parmi les points négatifs contenus dans le texte, l’article 8 m’avait particulièrement interpellé. Il permet en effet au Gouvernement de réformer le doit des contrats et donc le Code civil par ordonnance. Cela ne concerne pas moins de 300 articles et 300 pages du Code civil, texte fondateur du droit français !

 

Unanimement rejeté au Sénat, même par les parlementaires de gauche, mais rétabli lors de la 2nde lecture à l’Assemblée nationale, cet article souhaité par le Gouvernement et Mme TAUBIRA, la Garde des sceaux, est un pas de plus vers une dérive anglo-saxonne du droit français. Le Code Civil ne devrait pas être, sur un sujet touchant autant de gens que le droit des contrats, modifiable à l’envi par le Gouvernement, et ce, sans discussion publique. L’importance de l’enjeu d’une modification du Code civil, véritable « Constitution civile » française, et du droit des contrats mérite que le Parlement en débatte.

 

Comme l’explique le Professeur Olivier dans un excellent article, l’adoption de l’article 8 va conduire à « 15 ans de chaos jurisprudentiel » et déconstruire une matière du droit qui concerne l’intégralité de la population française en introduisant de nouvelles notions comme « l’imprévision » et la « détresse économique ».

 

Devant un tel déni de démocratie de la part du Gouvernement, je continuerai à m’opposer à la politique de destruction des repères qu’il mène, notamment en matière judiciaire.


Dans les missions du député, il y a un petit bonus : les visites de l'Assemblée nationale​.

 

C'est toujours un réel plaisir que de faire connaître un peu mieux nos institutions et le lieu où les députés travaillent. Avec toujours un petit moment d'émotion pour les citoyens visiteurs quand ils rentrent dans l'Hémicycle. Un lieu particulier mais qui n'est pas le plus représentatif de tout le travail qui est réalisé en amont, et en particulier dans les commissions.

 

Mon équipe parlementaire est bien sur à votre disposition si vous souhaitez visiter l'Assemblée ou assister aux séances.


14 janvier 2015