26 octobre 2016

 

Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale, a voté contre un projet de loi de Finances « laborieux, déséquilibré et adopté dans une cacophonie absolue à 7 mois de l’élection présidentielle » déclare Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale et Secrétaire national « Les Républicains ».

 

« C’était le budget de la dernière chance, et les socialistes n’en ont pas pris conscience. Le Haut Conseil des finances publiques a pudiquement relevé que les prévisions de croissance du Gouvernement étaient un peu élevées » ajoute Yannick MOREAU.

 

Cacophonique, car à plusieurs reprises le gouvernement s’est retrouvé isolé, mis en minorité par des députés qui n'étaient pas jusqu'alors connus comme "frondeurs".

Laborieux, car il n’a recueilli le suffrage favorable que de 285 députés sur les 341 que compte théoriquement la majorité. C’est donc une majorité par défaut, qui ne parvient même pas au stade de la majorité absolue de l’Assemblée nationale de 289 députés !

 

Déséquilibré, le solde du budget est annoncé en déficit de 69,3 milliards d’euros.

« C’est une folie qui va peser lourdement sur l’avenir de notre pays, sur les générations à venir mais aussi sur nos anciens. En refusant de faire des efforts maintenant, on se prépare hélas à des mesures drastiques dans les prochaines années. Je plaide pour l’établissement d’une règle d’or budgétaire qui interdirait, comme c’est le cas pour les collectivités, à l’Etat de faire voter un budget en déséquilibre » argumente Yannick MOREAU.

 

Yannick MOREAU ajoute : « Rappelons aux Français quelques réalités budgétaires que les socialistes cherchent à cacher : Avec ce budget, la dette publique atteindra 96,0% de notre PIB à la fin 2017. C’est encore une fois la dépense publique qui va progresser de +1,6%. La solution, la gauche la trouve dans les poches des collectivités, des entreprises et des familles qui subiront 14 milliards d’impôt sur le revenu en plus ».

 

« Ce budget en déséquilibre, c’est aussi un nouveau coup porté par les socialistes à la réputation de notre pays. Avec 3,3% de déficit, la France ne respecte pas ses engagements internationaux, puisque ce budget dépassera la règle des 3% de stabilité. A se demander si le François HOLLANDE ne cherche pas à faire oublier sa faible côte de popularité de 4% » s’interroge Yannick MOREAU.

 

Pour Yannick MOREAU, « l’urgence est tout autant de baisser fortement la dépense publique, en arrêtant de penser que c’est à l’Etat de tout faire, et de baisser également les impôts qui étouffent les entreprises et les classes moyennes. Ce sont pourtant elles qui sont le moteur de la France ». 


26 octobre 2016

 

Aux côtés et à la rencontre des policiers qui manifestent devant l'Assemblée.

#réarmementpénal #legitimedefense

#Taubira #police#autorité



18 octobre 2016

 

VISITE DU CROSS CORSEN

 

En tant que secrétaire national LR "à la mer et à la pêche", j'ai aujourd'hui eu l'honneur de visiter le Cross Corsen, face au rail d'Ouessant, à la pointe occidentale de l'Europe continentale.

 

Une visite passionnante sur un lieu mythique, à la pointe de l'Europe, devant lequel transitent 2 millions de tonnes de marchandises par jour (!).

 

Nous pouvons être fiers du professionnalisme de nos marins armant les Cross français, et notamment le Cross Etel qui veille sur les côtes vendéennes... même si la vue du Cross installé sur la pointe de Corsen est incomparable et époustouflante... 


Questions au gouvernement du 12 octobre 2016
Questions au gouvernement du 12 octobre 2016


11 octobre 2016

 

Triste jour que celui qui voit s'ouvrir la 1ère "SALLE DE SHOOT" de France, à Paris.

 

Philippe Goujon a raison de dénoncer l'absence de volonté de Marisol Touraine de sortir les toxicomanes de l'enfer de l'addiction.


16 juillet 2016

 

Toujours 1 plaisir d'accueillir les amis à l'Assemblée.



Je prône le retour d'un service national obligatoire pour tous (jeunes femmes et hommes), y compris militaire pour ceux qui le souhaitent.


14 juillet 2016

 

Nous, Français libres, avons le devoir de soutenir nos armées et de conforter la vitalité du lien Armée-Nation.

 

Merci à nos soldats pour leur engagement au service de notre sécurité.

 

JE SOUHAITE VIMEMENT QUE LE PROCHAIN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE RÉINSTAURE UN SERVICE NATIONAL POUR TOUS LES JEUNES DE NOTRE PAYS, JEUNES FEMMES ET JEUNES HOMMES. CE SERVICE, POUR CEUX QUI LE SOUHAITENT, DOIT AUSSI POUVOIR ÊTRE MILITAIRE.


Partagez si vous votez POUR le #HollandExit !


1 juillet 2016

 

Loi Travail : quand les faits résistent aux formules magiques.

 

La loi « Travail » a déjà connu deux changements de noms pour camoufler son contenu (« nouvelles libertés et nouvelles protections pour les entreprises et les actifs » puis « modernisation du droit du travail »). Cet énième texte prétendument économique devrait plutôt s’intituler « détourner l’attention des Français et faire croire à de vraies réformes économiques et sociales à 300 jours de la fin du mandat ». C’est ce que je propose symboliquement, parmi de nombreux autres amendements techniques et sur le fond du sujet.

 

Malgré les grandes promesses de simplification, de nombreux textes visant à relancer l’économie ont été examinés au Parlement. Depuis le début du mandat de François Hollande : Lois Macron ; Sapin II ; Travail ; de l’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt ; pour une République Numérique ; relatif à la transparence, la lutte contre la corruption et modernisation de la vie économique etc. Plus de cinquante textes où se chevauchent de nouvelles règles et de nouveaux dangers. Les bonnes intentions initiales se sont évaporées à chaque fois que la CGT l’a exigé, alors même que ses membres ne sont la plupart du temps pas concernés.

 

Cela traduit un manque de vision, de volonté et de connaissances en matière économique de la part du gouvernement. En effet, leur seule ambition est limitée à 2017, quand l’économie doit se penser à plus long terme.

 

Quand certains disent « ça va mieux », ont-ils toujours conscience de la réalité ? Le chômage est toujours aussi élevé (niveau historiquement haut), les déficits publics ne cessent de croître à mesure que François Hollande multiplie les chèques en bois et la croissance ne revient pas malgré des éléments favorables dans le contexte international.

 

Au-delà de cet amendement symbolique, je veux souligner l’hypocrisie d’un gouvernement à la dérive. L'opposition a de vraies propositions économiques qu’elle défendra à nouveau dans ce texte et dans les mois à venir durant la campagne présidentielle.

 

Le chômage n’est pas une fatalité, le socialisme non plus.








24 mai 2016

CELA FERA BIENTÔT 3 ANS QUE JE DEMANDE LA DISSOLUTION DES GROUPES D'EXTRÊME-GAUCHE DIT "ANTIFA"... ET TOUJOURS RIEN...

 

Proposition de loi déposée en 2013, Question au Premier Ministre en séance télévisée en mars 2014 suite au 1er saccage du centre-ville de Nantes, et toujours rien.

 

Comment le gouvernement de Manuel Valls peut-il être aussi complaisant à l'égard de groupes d'extrême gauche aussi connus des services que toxiques pour notre Nation ?


18 mai 2016

 

La place de la République redevient fréquentable ce matin.

 

Soutien total à nos policiers et gendarmes, qui garantissent au quotidien l'autorité et la fermeté de l'Etat.


18 mai 2016

 

Rencontre très intéressante ce matin avec Sir Julian KING (cela ne s'invente pas), ambassadeur du Royaume-Uni en France, à 5 semaines du référendum.

 

Brexit or not #brexit , this is the question


17 mai 2016

 

Dans l'hémicycle où l'on ouvre le débat en séance du projet de loi de réforme de la magistrature qui malgré son intitulé flatteur ne comporte que des mesurettes d'ordre assez technique...


Avec 27 députés je dépose un amendement au projet de loi Travail de Mme El-Khomri. Cet amendement baptisé "Molière" vise à lutter contre les dérives de la directive communautaire sur les travailleurs détachés.

 

Elle prévoit une clause de compréhension du français afin de maîtriser les règles de sécurité, en particulier sur les chantiers du BTP. 

 

En effet, les élus locaux découvrent régulièrement des sous-traitants venus de tous les pays et qui, en plus de créer un déséquilibre et une concurrence déloyale, ne sont pas en capacité de respecter les normes et les règles qui s'imposent à nos entreprises.

 

Le Figaro s'en fait l'écho dans cet article, soulignant la mobilisation de la droite sur ce sujet essentiel pour notre économie et nos artisans.

 

Je vous invite à le lire et à le partager très largement : Article du Figaro


3 mai 2016

 

C'est cet après-midi que commence dans l'hémicycle l'examen du projet de loi "travail".

 

"LES BONNES INTENTIONS INITIALES SE SONT ÉVAPORÉES SOUS LES PAVÉS DES GROUPUSCULES VIOLENTS ET LA BIODIVERSITÉ DES VAPEURS DE LA PLACE DE LA RÉPUBLIQUE".

 

En attendant le 1er Ministre nous chante du "ça va mieux"...

 

Pourtant, l'heure est préoccupante. Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse que j'ai envoyé aux rédactions ce matin.

 

"Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale et Secrétaire national « Les Républicains », dénonce à travers le projet de loi sur le Travail « les manœuvres du Gouvernement socialiste pour détourner l’attention des Français et faire croire à de vraies réformes économiques et sociales à 370 jours de la fin du mandat ».

 

Selon Yannick MOREAU, « les bonnes intentions initiales se sont évaporées sous les pavés de groupuscules violents et la biodiversité des vapeurs de la place de la République ».

 

Yannick MOREAU souligne que « les plus de 5.000 amendements déposés confirment qu’une réforme est plus que nécessaire et qu’il y a une vraie attente, notamment parce que les précédentes Lois n’étaient que cosmétiques. Cela témoigne aussi d’un texte flou, sans ligne claire. La majorité est perdue, elle ne sait plus dans quel sens aller. Cette situation d’instabilité est à haut risque, et ne représente qu’un très mince espoir de contribuer au redémarrage économique ».

 

Yannick MOREAU rappelle que selon le rapporteur, il manque encore 40 voix de la majorité pour adopter ce texte et se demande « comment le gouvernement peut convaincre les Français et l’opposition des prétendus bienfaits de ce texte, quand il ne parvient pas à s’assurer du soutien de sa majorité ? Et pourtant je ne serai pas que dans le commentaire ou l’opposition : je dépose plusieurs amendements pour redonner de l’oxygène aux entrepreneurs ou lutter contre le fléau que représente les dérives de la directive européenne sur les travailleurs détachés ».

 

Yannick MOREAU, membre de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, dénonce « la volonté de la majorité socialiste de surtaxer les CDD, qui provoquera encore plus de rigidités sur le marché du travail, décourageant les employeurs d’y avoir recours. Une mesure en totale contradiction avec les déclarations de simplification » souligne-t-il.

 

De même, « la volonté de monopoliser la représentation syndicale pour les artisans est un piège dangereux. Les spécificités de ces métiers ne peuvent être effacées dans une seule entité ».

 

Pour Yannick MOREAU, il faudra être particulièrement vigilant pour éviter des amendements de surprise, notamment ceux cherchant à légitimer des pratiques religieuses communautaristes dans les entreprises.

 

A 370 jours de la fin du mandat, qui peut croire que le présent projet de loi pourra, même avec la bonne volonté des députés de l’opposition, avoir un quelconque impact sur la situation économique et la fameuse courbe du chômage ?" 








7 avril 2016

 

J'ai alerté récemment le Premier ministre sur le financement public du journal l'Humanité. Si vous êtes d'accord, partagez !

 

 

 

2poids2mesures‬ ‪#‎Pluralité‬ ‪#‎Démocratie‬ ‪#‎LaGauche‬


2016-02-04

 

CROISSANCE "BLEUE" : DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE

 

Quelques heures après le débat en séance sur la proposition de loi "économie bleue", je suis allé à la rencontre du député-maire LR Edouard Philippe et des acteurs portuaires du Havre.

 

Une journée riche de partage d'expériences pour promouvoir et servir l'économie maritime de notre pays.

 

Merci à Edouard pour son accueil chaleureux et pour son engagement au service d'une véritable stratégie maritime et industrielle nationale. 



2016-02-02

 

Et c'est parti pour une soirée et une nuit de débats sur la proposition de loi "ÉCONOMIE BLEUE".

 

"LA MER EST L'AVENIR DE LA TERRE" ai-je rappelé en ouverture de la discussion générale sur ce texte qui ne reflète malheureusement pas la grande ambition maritime que nous devons tous porter pour l'avenir de notre pays.


2016.02.02

 

Rencontre émouvante avec les évêques d'Alep et de Karachi ce midi au Sénat en présence de Gérard Larcher.

 

Soutenons et n'oublions pas les chrétiens d'Orient, victimes des persécussions des barbares islamistes.


2016-02-02

 

Journée parisienne mais 100% MER aujourd'hui.

 

Elle a commencé à l'aube par une rencontre avec le chef d'état-major de la Marine nationale, Bernard Rogel.

 

Elle se poursuit avec le directeur d'Atout France sur développement touristique littoral, en commission des affaires ÉCO.

 

Elle se poursuivra cet après-midi avec la conférence de presse de présentation du Vendée Globe 2016.

 

Puis se prolongera avec la poursuite de l'examen dans l'hémicycle de la proposition de loi "croissance bleue" que nous avons interrompu à 1H00 du matin la nuit dernière alors que nous arrivions à l'article 13 sur 23 au total.