1 février

Rendez-vous à la Roche sur Yon demain à 15h00 place de la Vendée !


Madame, Monsieur,


Le débat parlementaire sur le projet de loi relatif à l'ouverture du mariage et de l'adoption par les couples de même sexe vient d'être engagé.


Ainsi que nous le redoutions, et contrairement à ce que le Gouvernement et la majorité ont voulu faire croire aux Français, ce texte constitue bel et bien un premier pas vers la Procréation Médicalement Assistée et la Gestation Pour Autrui. Les fuites et les révélations sur les circulaires préparées par Mme Taubira en ce sens nous le prouvent chaque jour.


A l'Assemblée, la chose est entendue. Le Gouvernement dispose d'une majorité absolue pour faire passer le texte, et ce malgré de nombreux députés socialistes opposés à cette loi, malheureusement muselés.


Samedi, à nous de démontrer au Président de la République et au Premier Ministre que la mobilisation du 13/01 n'est pas retombée et que le peuple français persiste à vouloir être entendu !


S'agissant de sujets aussi importants et cruciaux pour l'avenir de notre société, il est de notre devoir de continuer à nous mobiliser pour exiger la tenue d'un référendum, seul outil démocratique à la hauteur d'un tel enjeu.


Soyons nombreux samedi à 15h00 à nous retrouver place de la Vendée à La Roche sur Yon pour faire entendre raison au Gouvernement !


Yannick MOREAU


Député de la Vendée littorale.


6 février

Les “salles de shoot” légalisées.


Le magazine Le Point vient de révéler que le Premier Ministre a donné son aval pour l'installation d'une salle de consommation de drogue, destinée aux toxicomanes de rue.


Après le mariage pour tous, "la drogue pour tous".


Cette mesure dite des "salles de shoot" ne va pas dans le sens d'une lutte efficace contre la promotion et la consommation des drogues.


Au contraire, il est à craindre que le signal envoyé vers la jeunesse de notre pays soit celui d'une banalisation de la consommation des produits stupéfiants. Je regrette que les moyens mis à disposition de la MILDT (mission interministérielle de lutte contre les drogues et toxicomanies) soient utilisés pour l'encadrement de pratiques illégales et dangereuses et non à destination de l'éducation et de la prévention.


Encore un sujet qui, au lieu de rassembler, divise, et détourne les Français des véritables problèmes de notre pays.


Encore une fois, le gouvernement ferait mieux de mobiliser toute son énergie pour l'Emploi.


Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale. 


10 février

Mariage homosexuel, une voix d’Outremer.


(article paru dans le Dimanche Ouest France du 10/02/2013)


Dans le long, difficile et déroutant débat qui s'est déroulé à l'Assemblée Nationale, une voix étonnante s'est élevée qui n'a pas été beaucoup relayée. Le député de gauche et d'Outremer Bruno Nestor Azerot :


« Outremer, la quasi-totalité de la population est opposée à ce projet qui bouscule toutes les coutumes et toutes les valeurs sur lesquelles reposent nos sociétés ultramarines. Il existe même un risque de rupture du pacte républicain qui nous lie depuis deux siècles à la France.


L'homosexualité est une pratique qui relève de la sphère privée : c'est une réalité qu'il faut prendre en compte et qui appelle des droits et une protection de la vie privée... En revanche, le mariage gay et l'adoption pour les couples homosexuels relèvent de la sphère publique, en établissant une nouvelle norme en matière de famille, de filiation et de transmission patrimoniale. Ce chemin-là nous ne pouvons pas le suivre.


Allons-nous vers cette société où l'individualisme hédoniste remplacera nos vieilles doctrines personnalistes et socialistes, fondées sur la solidarité, la liberté et l'égalité ? La famille pivot de la société depuis les Constituants et la Révolution française, va-t-elle exploser ? Notre responsabilité est grande devant l'Histoire.


Moi, homme issu d'un peuple réduit en esclavage, où le système social refusait à un homme et à une femme de pouvoir avoir un enfant et se marier légitimement, où le mariage a été une conquête de la liberté, j'affirme le droit à l'égalité dans la différence ! Un homme et une femme, ce n'est pas pareil que deux hommes ou deux femmes ensemble. Établir une nouvelle égalité... c'est nier la réalité, c'est rétablir une oppression en confondant genre, sexe et pratique. C'est un diktat de la pensée contre l'humanité vitale, contre les droits de l'homme et de la femme. Refuser cette différence naturelle, c'est refuser la différence sexuée, c'est revenir sur l'oppression de la femme...


Et l'enfant ? Ce n'est pas le droit qui refuse aux homosexuels d'avoir un enfant, c'est la nature. Pour pallier ce problème de stérilité, on aura recours à la PMA. Où est le progrès social ? Où est la liberté nouvelle ? Comment voulez-vous qu'un homme dont les ancêtres ont été vendus et chosifiés ne soit pas inquiété par cela ? Je suis un homme de gauche et c'est bien en tant que tel que je préfère l'humain et l'humanisme à ce que ce texte sous-entend.


Que dirais-je à ce jeune Martiniquais qui, entré dans la délinquance est sans travail ? Que je lui ai offert... une grande liberté : non pas un travail, non pas un logement, non pas un avenir décent... mais le mariage pour tous !


Avec ma conviction d'homme de gauche, engagé et libre, je ne voterai pas ce projet qui est attentatoire aux libertés et ne répond pas aux aspirations profondes du peuple, en particulier Outremer. »


Jeanne-Emmanuelle HUTIN. 


17 février

Bravo Tanguy !


Les Vendéens saluent de leur double cœur, celui qui flotte sur le bateau de Tanguy Delamotte et qui a fait le tour du monde pour les enfants d'Initiatives Cœur.


Bravo Tanguy pour ton énergie et ta bonne humeur tout au long de cette course exceptionnelle.



12 février

Communiqué commun de Yannick Moreau, Véronique Besse et Alain Leboeuf.


Adoption du mariage pour tous à l'Assemblée nationale :


Véronique BESSE, Yannick MOREAU et Alain LEBOEUF, députés de la Vendée et membres de l'Entente parlementaire pour la famille, font partie des 229 députés qui ont voté pour le droit fondamental des enfants d'avoir un père et une mère et donc contre le projet de mariage pour tous du Gouvernement.


Ils regrettent que :


- « La liberté de conscience de certains députés ait été passée à la moulinette de la discipline socialiste » ;


- « Le Gouvernement et la majorité se trompent de priorité au moment-même où des millions de Français cherchent toujours du travail ».


Pour les députés vendéens, « le combat n'est pas terminé. Dans les périodes de doute et d'incertitude, les Français ont besoin de repères ».


« La mobilisation continue. Il reste encore beaucoup d'obstacles avant l'adoption définitive de cette loi qui réforme les fondements de notre société et dont la majorité silencieuse des Français ne veut pas. »


Véronique BESSE, Yannick MOREAU, Alain LEBOEUF

Députés de la Vendée.


19 juin

Rencontre ce matin avec la Ministre chargée de la décentralisation, Anne-Marie Escoffier.


Photo prise ce matin à la sortie d'un rendez-vous avec Anne-Marie Escoffier, ministre chargée de la décentralisation.


Au menu de ce rendez-vous pris avec mon ami Philippe Le Ray, député du Morbihan et des îles de Belle-Ile ,Houat et Hoëdic : le soutien de l'Etat aux Iles du Ponant.


L'enjeu : que les spécificités insulaires de l'Ile d'Yeu soient mieux prises en compte dans les dotations de l'Etat.


Pas facile dans un contexte budgétaire national qui prévoit même la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités en 2014 et 2015.


Ministre à l'écoute pour autant. A suivre... 


21 février

Rencontre avec le Ministre des Transports pour un nouveau franchissement de la Loire.


Le déplacement de l'aéroport Nantes-Atlantique sur le site de Notre-Dame-des-Landes n'est envisageable qu'avec la construction concomitante d'un nouveau franchissement routier de la Loire afin de ne pas enclaver la Vendée et le littoral vendéen.


C'est la position que je défends et c'est également le sens de la question au Gouvernement que j'avais posée en séance publique à l'Assemblée Nationale le 30 octobre dernier. Cette intervention m'aura permis de rencontrer mardi 19 février le ministre des transports Frédéric Cuvillier.


Cette séance de travail placée sous le signe de l'écoute aura permis de faire remonter le dossier au-dessus de la pile sur le bureau de Frédéric Cuvillier.


A l'approche de la conclusion des études de scénarios d'un nouveau franchissement de la Loire, le Gouvernement mesure désormais parfaitement les enjeux de la synchronisation du projet d'un nouveau franchissement avec celui d'un nouvel aéroport au nord de la Loire.


Tout reste cependant à faire pour trouver un scénario consensuel, économe en deniers publics, ainsi qu'un maître d'ouvrage pour réaliser ce projet de nouveau franchissement de la Loire dans un délai raisonnable.


Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale.


27 février

L’élève Peillon doit se ressaisir au 3ème trimestre...


Après avoir imposé à marche forcée la semaine de 4 jours et demi sans l'once d'une concertation préalable avec qui que ce soit, le Ministre de l'Education persiste à décider seul dans son coin les réformes du rythme scolaire et décrète que les vacances d'été passeraient désormais de 8 à 6 semaines.


Lancer à la cantonade et sans préparation une nouvelle piste de réforme aussi importante pour l'organisation des enseignants, des familles et des professionnels du tourisme est une preuve supplémentaire d'amateurisme, tous ces projets étant supportés au final par le contribuable.


Avec le Ministre de l'Education Nationale, tout est facile, c'est Vincent qui décide seul, et c'est nous qui Peillon...


La question du rythme scolaire a bien trop d'incidence pour être traitée sur un coin de table et dans la précipitation. La semaine des 4 jours et demi et la durée des vacances scolaires sont deux sujets étroitement liés l'un à l'autre qui doivent être traités concomitamment dans le cadre d'une grande réflexion sur le rythme scolaire.


Le Gouvernement donne l'impression d'une gestion au coup par coup, sans vision ni cap clairement déterminé.


Après le cannabis et la semaine à 4 jours et demi, le Ministre de l'Education Nationale présente un bulletin « très insuffisant » en concertation et doit impérativement se ressaisir au 3ème trimestre.


Yannick MOREAU

Député de la Vendée Littorale.