3 juin

Présentation de la permanence et de l’équipe parlementaire.


Yannick Moreau, 1 an d'actions :


I - Un député mobilisé pour le bien commun


A - Législateur


La défense des valeurs de notre société


- Le droit des enfants à avoir un père et une mère (mariage homosexuel, adoption, PMA, GPA) / Intervention dans l'Hémicycle lors du débat sur le projet de loi (17 avril 2013)

+ proposition de résolution relative à la théorie du Gender


La modernisation de la vie publique


- Analyse du projet de réforme territoriale au sein d'un groupe de travail et de réflexion à l'ANEL


- Défense de la conjugaison des mandats pour une meilleure efficacité du Parlement


- Réforme de la Réserve parlementaire


La mobilisation pour recentrer le travail parlementaire sur des vraies réformes financières en faveur de l'économie


- Un budget qui accroît les dépenses publiques inutiles (dizaines de milliers de fonctionnaires en plus) et la pression fiscale plutôt que de chercher des sources d'économie : intervention en Commission Economique et lors du débat d'orientations budgétaires dans l'Hémicycle (10 juillet 2012)


Statistiques :


10 propositions de loi signées


11 interventions en séance


12 interventions en commission


En moyenne, depuis le début de son mandat,


le taux d'assiduité de Yannick Moreau aux réunions de Commissions et aux séances de Questions au Gouvernement est nettement supérieur à 90%.


B - Moteur du développement de la Vendée


- Le + : Membre de la Commission des Affaires économiques


- Pêche : suppression de l'obligation de ramener les rejets à terre


+ intervention en commission sur la politique commune de la pêche


- Défendre et promouvoir l'économie française et vendéenne : Made in France et défense de la production locale (ex Mr Strozza)

+ Proposition de loi visant à la simplification du code du travail


- Rendre accessible le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes : intervention dans l'Hémicycle lors d'une Question au Gouvernement (31 octobre 2012) et rendez-vous avec le Ministre


- Ligne SNCF St Gilles / Challans / Nantes


- Soutien au parc éolien off-shore


C - Médiateur entre l'Administration et nos concitoyens


Etre à votre écoute, être présent à vos côtés, c'est un travail quotidien qui revêt plusieurs formes :


- 300 rendez-vous


- Permanences décentralisées régulières dans les 6 cantons de la circonscription


- 3.500 kilomètres par mois soit 42.000 kilomètres par an pour les besoins de mes

  déplacements en Vendée littorale


- Le + : une nouvelle permanence à St Gilles Croix de Vie, au coeur de la circonscription


II - Une permanence et une équipe à votre service


A - Une permanence au coeur de la Vendée littorale : Port la Vie


Permanence parlementaire de Yannick MOREAU

Port la Vie – boulevard de l'Egalité

BP 90657 – 85806 Saint Gilles Croix de Vie

Tél. : 02.51.60.66.54

permanence@yannickmoreau.fr

www.yannickmoreau.com

Horaires : 8h30 - 12h00 du mardi au samedi


B - Une équipe à votre écoute


III – Un nouveau site internet : www.yannickmoreau.com.


3 juin

Yannick Moreau, Député de la Vendée littorale rejoint l’UMP.


"Jean-François Copé, Président de l'UMP, fait part de sa très grande satisfaction suite à la décision de Yannick Moreau, député de la Vendée et Maire d'Olonne-sur-Mer, d'adhérer à l'UMP et de rejoindre le Groupe UMP à l'Assemblée nationale.

 

Depuis son élection en juin 2012, Yannick Moreau, alors député non inscrit, a partagé les nombreux combats livrés à l'Assemblée nationale par ses collègues de l'UMP contre la politique de François Hollande, qui met chaque jour un peu plus la France à genoux.

Conscient de l'importance des enjeux et désireux d'œuvrer utilement pour l'alternance, il a décidé de rejoindre le premier parti d'opposition.


Afin qu'il puisse trouver toute sa place au sein de notre mouvement, Jean-François Copé a décidé de le nommer "secrétaire national de l'UMP". Il aura en charge, avec ses collègues, de faire notamment des propositions sur la nécessaire réforme de la Justice. Yannick Moreau apportera ainsi sa contribution aux travaux de réflexion et de proposition de l'UMP.


Jean-François Copé effectuera un déplacement en Vendée littorale, dans la circonscription de Yannick Moreau, le mercredi 4 septembre."


13 juin

Il est des hasards dont on se passerait bien.


Le hasard prend cette fois la forme d'une homonymie.


En ces temps troublés par la théorie du « genre », je tenais à vous rassurer : je ne suis pas la Conseillère d'Etat Yannick MOREAU chargée par le gouvernement d'un rapport sur l'avenir des retraites.

Dans la boîte à outils universelle de Madame MOREAU, chacun pourra trouver de quoi se rassurer ou s'inquiéter.


Trois pistes intéressantes émergent toutefois du travail de Madame MOREAU. Encore faudrait-il que le Gouvernement, tournant le dos aux vieilles lunes socialistes, ait le courage de les mettre en œuvre.


- La première concerne l'allongement de la durée de travail. Nos voisins ont accepté de faire des efforts indispensables à la survie de leur modèle social, nous devrons avoir ce courage.


- La deuxième, dans le cadre d'une grande politique de la famille, vise à mieux prendre en compte les années que les parents consacrent à l'éducation de leurs enfants.


- La troisième consiste à aligner les règles du public sur celles en vigueur dans le privé, à savoir notamment le calcul sur les 10 dernières années de traitement, et non sur les 6 derniers mois.


Je propose d'aller plus loin en alignant progressivement les régimes spéciaux sur le régime général et notamment en mettant fin au régime spécial de retraite dont bénéficient députés et sénateurs.


Cette mesure d'exemplarité est indispensable à l'heure où des efforts supplémentaires sont demandés à tous les Français.


Pour sauver les retraites, les efforts devront concerner tous les Français, tous les secteurs, tous les régimes.


Pour choisir les moyens de sauver nos retraites, nous verrons bientôt si « le changement c'est maintenant »...


Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale.


18 juin

Retraites : ma question au Premier ministre.


Monsieur le Président,

Chers Collègues,


Ma question s'adresse à M. le Premier Ministre.


En ces temps troublés par la théorie du genre, je tenais à l'affirmer sans détour : je ne suis pas Yannick Moreau, ou du moins pas celle qui recommande, pour pérenniser notre système de retraites, de taxer encore et encore les retraités et les entreprises.


En ce 18 juin 2013, je voudrais appeler le gouvernement à RESISTER.


A RESISTER aux vieilles recettes socialistes et à avoir le courage de dire clairement : 


- OUI au report de l'âge légal de la retraite à 65 ANS,

- OUI à l'alignement immédiat des régimes de retraites publics et privés,

- OUI à la suppression de tous les régimes spéciaux, je dis bien tous les régimes spéciaux.


Mettez fin à l'injustice qui permet à certains fonctionnaires de partir en moyenne à 55 ans quand l'âge moyen de départ à la retraite dans le privé est de 62 ans.


Mettez fin aux privilèges de certains régimes spéciaux financés par les contribuables.


Nos compatriotes savent-ils qu'ils font chaque année un chèque de 3 milliards 300 millions d'euros pour financer la seule retraite des agents de la SNCF ?


Après avoir tant prôné l'Egalité, sauf pour les enfants privés légalement d'un Père ou d'une Mère, vous êtes face à vos promesses, face aux Français.


Pour garantir l'avenir des retraites :

- Favorisez la compétitivité au lieu de l'étouffer par l'impôt.

- Soutenez la Famille, notre espérance pour l'avenir de la France.


Ayez l'audace d'entendre les propositions de l'opposition en matière de capitalisation par points.


Ayez l'audace de reprendre les propositions courageuses de la droite pour plus d'égalité et plus de justice dans notre système de retraites.


21 juin

Condamnation du jeune Nicolas


J'alerte Madame le Ministre de la Justice sur la condamnation dont a fait l’objet un manifestant opposé au mariage et à l’adoption des personnes de même sexe. En effet, ce jeune homme, Nicolas, a été condamné par le tribunal correctionnel à deux mois de prison ferme, à deux mois de prison avec sursis et à mille euros d’amende. Les faits pour lesquels il a été condamné sont consécutifs à une interpellation qui n’a pas elle-même entraîné de condamnation puisque Nicolas a été arrêté alors qu’il quittait une manifestation déclarée en Préfecture et qui s’est déroulée dans le plus grand calme.


L’incarcération de Nicolas a provoqué une immense émotion dans le peuple de France au nom de qui la Justice est rendue. Les Français ne comprennent pas la sévérité de cette peine.


Au regard des décisions de Justice de ces dernières semaines : braqueurs du RER D condamnés à 10 mois de prison avec sursis, à des avertissements solennels, à une mesure de protection judiciaire, à 70 heures de travaux d'intérêt général voire relaxé pour l’un d’eux ; ou encore l’agression de membres des forces de l’ordre avec du gaz lacrymogène par un militant d’extrême-gauche à Nancy qui n’a entraîné une condamnation que de 4 mois de prison avec sursis– le jeune Nicolas semble faire l’objet d’une sévérité incompréhensible dans ce contexte.


La circulaire d'action publique de Madame le Ministre, datée du 20 août, disait que "le recours à l'incarcération doit être limité aux situations qui l'exigent strictement" et le jury de consensus sur la prévention de la récidive concluait en février 2013 qu’il avait « choisi comme principe fondamental l'évitement de la prison ». Comparée avec ces propos, la sanction du jeune Nicolas paraît d’autant plus inappropriée.


Quel message renvoie donc la Justice aux jeunes avec des sanctions aussi déconnectées de la réalité ? Comment se défaire d’un sentiment de « deux poids deux mesures » lorsque l’on voit d’une part des délinquants relaxés et par ailleurs un opposant politique arrêté sans motif et condamné pour des faits postérieurs à son interpellation ?


C’est pourquoi Monsieur Yannick MOREAU demande au Ministre de bien vouloir lui donner rapidement des clarifications sur la politique pénale et carcérale du gouvernement.


25 juin

Suppression des renforts saisonniers de CRS : MOBILISONS-NOUS.


Bien qu’aucune réponse officielle du Ministre de l’Intérieur n’ait été apportée à nos courriers et motions adoptées par les conseils municipaux des villes du Pays des Olonnes, nous avons confirmation qu’aucun renfort n’est prévu pour être affecté cet été à la sécurité de notre territoire, de ses résidents, de ses visiteurs.


Cette situation est inacceptable pour trois raisons essentielles :

 

1. Au regard de la forte croissance de population saisonnière (de 45.000 à 150.000 habitants), nous refusons que la sécurité au Pays des Olonnes soit moins bien assurée en période estivale qu’hors saison touristique.

 

2. La sécurité des résidents et des visiteurs ne peut en aucun cas être la variable d’ajustement budgétaire du Gouvernement Ayrault.

 

3. La sécurité est une condition d’attractivité du Pays des Olonnes et de la Vendée littorale. Si cette décision était maintenue, le Gouvernement porterait un coup inacceptable à notre économique touristique.

Pour faire changer la décision du Ministre de l’Intérieur et du Gouvernement, MANIFESTONS notre mécontentement et exigeons les renforts de CRS indispensables à notre sécurité.

 

Le lundi 1er juillet 2013 à 15 heures 30, Place MARAUD (La Chaume) aux Sables d’Olonne, retrouvons-nous pour une MANIFESTATION dont l’objet est la seule défense de la sécurité des personnes et des biens des résidents et visiteurs du Pays des Olonnes.

 

Yannick MOREAU

Maire d’Olonne sur Mer

Député de la Vendée littorale


Et sur Twitter, participez avec le #1juillet


25 juin

Adhésion de Yannick Moreau à l’UMP : communiqué de presse de Bruno Retailleau.


L’entrée de Yannick Moreau à l’UMP est une excellente nouvelle et Bruno Retailleau est très heureux de l’accueillir au sein de l’UMP Vendée.


Yannick Moreau est un jeune élu enraciné, dont l’énergie sera un atout pour l’UMP.


Cette entrée est en effet une double bonne nouvelle, sur le plan local et sur le plan national.


- Sur le plan national, c’est l’assurance que les projets pour la Vendée seront défendus au Parlement de manière encore plus forte et plus cohérente.


- Sur le plan local, cette entrée renforce également l’unité de notre famille politique à la veille des élections municipales. En Vendée littorale comme ailleurs, c’est un gage d’efficacité et de rassemblement qui correspond aux attentes des Vendéens.


Bruno Retailleau

Sénateur de la Vendée

Président de l’UMP Vendée.


26 juin

A l’Assemblée nationale, la Droite Forte à l’offensive.


PARIS (Reuters) - Les députés de "La Droite forte", l'aile droitière de l'UMP, ont annoncé mercredi le dépôt de cinq propositions de loi "au service d'une droite plus courageuse et audacieuse".


Le courant cofondé par Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, arrivé en tête des six motions (27,77%) lors du congrès de l'UMP du 18 novembre dernier, entend promouvoir "le mérite, l'équité, le travail et l'ordre républicain", alors que le parti se divise entre partisans d'une "droite décomplexée" et modérés face à l'essor du Front national.


"Ces propositions de loi, qui seront suivies de nombreuses autres dans les prochaines semaines et prochains mois, visent à traduire dans les faits les idées fortes présentées par 'La Droite forte' et validées par les urnes", a déclaré Guillaume Peltier lors d'une conférence de presse.


Trentenaires se réclamant de la "génération Sarkozy", Guillaume Peltier est vice-président de l'UMP, sans mandat électif, et Geoffroy Didier est conseiller régional d'Ile-de-France et secrétaire général adjoint du mouvement.


Plusieurs députés présents à cette réunion - "La Droite forte" revendique une dizaine d'élus UMP - ont présenté des textes qui ont pour objet "de libérer le travail et l'organisation des entreprises mais aussi de mieux repartir la solidarité nationale et de lutter plus activement contre les fraudes".


Ainsi, Jean-Charles Taugourdeau, député de Maine-et-Loire, a déposé une proposition de loi visant à établir la durée légale hebdomadaire du travail à 40 heures, une autre établissant que les accords d'entreprises soient toujours supérieurs aux normes législatives.


Olivier Marleix (Eure-et-Loir) a pour sa part annoncé qu'il préparait un texte visant à réserver la solidarité nationale "à nos concitoyens et aux titulaires d'un titre de séjour de longue durée (dix ans)".


Yannick Moreau (Vendée) déposera à la rentrée une proposition de loi visant à remettre l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans, à aligner les régimes du secteur public et du secteur privé et à supprimer les régimes spéciaux de retraite.


Enfin, Yves Foulon, député-maire d'Arcachon, a confirmé le dépôt d'une proposition de loi "interdisant à vie d'allocations sociales les fraudeurs récidivistes".


Les parlementaires de "La Droite forte" - une dizaine de députés et autant de sénateurs - se retrouveront le samedi 6 juillet, à la Ferté-Imbault (Loir-et-Cher), lors de la première "Fête de la violette" - "la grande fête de la droite organisée par le premier mouvement de l'UMP".


30 juin

Conjugaison des mandats : France 2 m’accompagne sur le terrain en Vendée littorale.


Une équipe de la chaîne de télévision France 2 est venue ce week-end en Vendée Littorale m'accompagner sur le terrain, alors que le Parlement examinera à partir de mercredi le projet de loi sur le "cumul" des mandats.