4 septembre

Une intervention militaire “punitive” en Syrie ?


1. La France ne saurait la fonder sur la seule utilisation d’armes chimiques par le régime alors même que de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer l’usage de ces mêmes armes par les opposants au régime. Dans ce type de conflit, la prudence maximale est de rigueur.

 

2. La France n’en a pas le droit en dehors de tout cadre légal international. Où sont les efforts diplomatiques préalables du Président Hollande et de son gouvernement, notamment envers la Russie qui est une nation pivot dans ces discussions ?

 

3. La France mettrait immédiatement en péril la vie de nos 900 soldats basés au sud Liban à portée de tir du Hezbollah.


 

4. La France menacerait la sécurité de nos amis au Liban et au Proche-Orient ainsi que celle des chrétiens d’Orient dont il est impératif d’assurer la sécurité. (47 églises incendiées en Egypte).

 

5. La France n’en a ni les moyens techniques militaires autonomes, ni les moyens financiers.

 

6. La France n’a pas vocation à s’impliquer dans une guerre civile devenue confessionnelle susceptible d’embraser l’ensemble du Proche Orient et d’avoir des conséquences dramatiques y compris sur le territoire national.

 

7. La France se discréditerait irrémédiablement sur la scène internationale en choisissant la force en-dehors du droit international et en s’alignant maladroitement sur la position des Parlementaires américains. A terme, c’est notre siège de membre permanent du Conseil de Sécurité, dernier outil de rayonnement international de la France, qui serait menacé. Jamais la France n'aura été aussi isolée par la précipitation et l'amateurisme de son Président.


Une intervention militaire « punitive » en Syrie ?

 

Revêtir précipitamment l’uniforme du chef de guerre ne redorera pas le blason du Président auprès des Français qui souffrent du chômage et de la crise économique aggravée chaque jour par le déluge d’impôts sous lequel François Hollande a enseveli la croissance.

 

Il est encore temps de donner une nouvelle chance à la paix.


9 septembre

Réunion d’information le 19 septembre : la “théorie du genre” à l’école.


Madame, Monsieur,

Chers amis,


Les premiers jours de la rentrée 2013 amènent avec eux leur lot de nouveautés et de surprises.


Pour nos enfants, la rentrée scolaire est marquée par de nouvelles lubies aussi pernicieuses qu’inquiétantes du gouvernement socialiste.


Après la poursuite de l’effacement progressif des grandes figures de l’Histoire de France, c’est bien l’introduction du concept de « gender » qui marque un tournant contre lequel je vous propose de vous informer pour mieux agir.


J’ai le plaisir de vous inviter à une réunion publique d’information organisée avec deux spécialistes reconnus de la question.


Jeudi 19 septembre 2013

à 20h

Salle de la Licorne, au Havre d’Olonne

71, rue du 8 Mai 1945 – 85 340 à Olonne-sur-Mer


Un temps de questions/réponses avec la salle sera prévu. Vos amis sont les bienvenus, l’enjeu est important ! Entrée libre et gratuite.


Je vous remercie de bien vouloir vous inscrire par mail à permanence@yannick-moreau.fr ou par téléphone au 02.51.60.66.54.


Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale

Maire d’Olonne-sur-Mer

Elizabeth MONTFORT

Ancien Député au Parlement européen

Porte-parole de La Manif Pour Tous

Présidente de l’Alliance pour un Nouveau Féminisme Européen

Olivier VIAL

Président de l’UNI

Porte-parole de l’Observatoire de la Théorie du Genre



10 septembre

21 septembre : université d’été régionale de l’UMP Pays de la Loire en Vendée.


Chers amis, la fédération de Vendée de l'UMP est heureuse de vous inviter à la première Université d'été régionale Pays de la Loire qui se tiendra à Mouilleron-le-Captif le samedi 21 septembre 2013.


Programme :


9h30 : Accueil des militants.


10h30 : Ouverture de la journée par Bruno RETAILLEAU, sénateur de la Vendée, Président du Comité départemental de l’UMP Vendée.


11h00 – 12h00 : Table ronde sur le thème « la crise de l’autorité »

Intervenants : Alain LEBOEUF, député de la Vendée, Jean-Paul GARRAUD, ancien député, Secrétaire national de l’UMP à la Justice, François Xavier BELLAMY, philosophe et maire-adjoint de Versailles, et Denis BAGUENARD, ancien chef d’établissement.


12h00 – 13h00 : Table ronde sur le thème « Quelle Europe, pour quel avenir commun ? »

Intervenants : Bruno RETAILLEAU, sénateur de la Vendée, Eric GHERARDI, professeur de Droit, et Alain CADEC, député européen.


13h00 : Déjeuner militant.


15h00 – 16h00 : Table ronde sur le thème « le déclin français : quelles solutions ? »

Intervenants : Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale et Secrétaire national de l’UMP à la réforme de la Justice, Hervé MARITON, Député de la Drôme et délégué général au projet de l’UMP, et Michel PESLIER, membre de la Commission des Finances de la CCI de la Mayenne et juge consulaire.


16h00 – 17h00 : Synthèse et discours de clôture par Hervé MARITON.


17h15 : Verre de l’amitié.


Ouvert à tous les militants et sympathisants UMP – déjeuner compris dans le tarif d’inscription • 15 € pour les militants UMP / 10 € pour les jeunes Populaires de l’UMP • Règlement par chèque à joindre au coupon-réponse avant le 5 septembre 2013.

 

Contact : Permanence parlementaire d’Alain LEBOEUF – 02.51.98.42.28- universiteumpvendee@gmail.com

 

Cliquez ici pour télécharger le bulletin d’inscription en pdf.


11 septembre

Report de l’écotaxe poids lourds : une fausse bonne nouvelle.


Au lendemain de l'annonce du Gouvernement du report de la mise en application de l'écotaxe pour les poids lourds, Yannick MOREAU dénonce une fausse bonne nouvelle.

 

Au-delà d'un nouveau manque d'organisation du Gouvernement et d'une reculade face à ses alliés verts, Yannick MOREAU souhaiterait une vraie bonne nouvelle pour l'économie avec l'abandon définitif de cette mesure destructrice d'emplois qui viendra alourdir les charges de nos entreprises et par ricochet affaiblir une fois de plus le pouvoir d'achat des Français.

 

Au lieu de rouler à vive allure sur la voie de l'échec, Yannick MOREAU demande au Gouvernement de regarder par la fenêtre, "peut être se rendra-t-il compte des difficultés des Français qui souffrent" et passera la marche arrière sur une mesure qui n'apportera rien à l'écologie et ralentira l'économie.

 

Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale


13 septembre

GPA : Yannick Moreau demande l’abrogation de la circulaire Taubira après les 2 arrêts de la Cour de Cassation.


La 1ère chambre civile de la Cour de Cassation a rendu ce jour deux arrêts dans lesquels elle refuse de donner effet à une convention de gestation pour autrui réalisée à l’étranger, y compris lorsque l’acte de naissance de l’enfant désigne la mère porteuse comme mère.

 

Ces décisions n’en rendent que plus manifeste l'illégalité de la « Circulaire TAUBIRA » sur la reconnaissance en droit français d’une convention de Gestation Pour Autrui (GPA) réalisée à l’étranger.

 

Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale et membre de l’Entente Parlementaire pour la Famille, se réjouit vivement de cette décision ferme de la plus haute juridiction civile de notre pays.

 

« En termes clairs et fermes, la Cour de Cassation a rappelé qu’un processus délibérément frauduleux ne pouvait amener à une reconnaissance devant le fait accompli. C’est une bonne nouvelle pour tous les défenseurs de la dignité de la femme et ceux attachés à l’intérêt supérieur de l’enfant. Cette circulaire est illégale tout autant qu’immorale, il faut l’abroger » martèle le Député. 

 

Cette décision ne doit pas endormir les Français. Nombreuses sont les voix dans la majorité socialiste-communiste-écologiste à réclamer la PMA et la GPA au détriment de l’intérêt supérieur de l’enfant à avoir un père et une mère.


Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale

Membre de l’Entente Parlementaire pour la Famille


17 septembre

Artisanat : sauvons la première entreprise de France.


Après la journée de manifestation de vendredi dernier à la Roche sur Yon où près de 900 artisans se sont rassemblés pour crier leur colère, Yannick Moreau Député de la Vendée littorale, Marietta Trichet et Michel Dupont tiennent à apporter leur soutien aux artisans et chefs d'entreprises.


La crise économique conjuguée aux mesures destructrices d'emplois mises en place par le Gouvernement socialiste mettent à mal la viabilité des petites entreprises artisanales. La CAPEB 85 à travers la voix de son Président Pierrick Adrien réclame des actes forts pour sauver les entreprises et les emplois." En alourdissant les charges patronales et en refusant d'assouplir le droit du travail, le Gouvernement favorise la destruction de milliers d'emplois productifs et la disparition d'entreprises artisanales."


Yannick Moreau demande au Gouvernement de revoir sa copie et de ne pas augmenter la TVA sur le bâtiment au1er janvier 2014 qui pèsera encore sur le carnet de commandes et donc sur la capacité à créer de vrais emplois d'avenir et de prendre les mesures qui s'imposent pour protéger les petites entreprises françaises face à la concurrence déloyale et dangereuse dont elles sontlesvictimes.


Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale


Marietta TRICHET

Conseillère générale du canton de Saint-Gilles Croix deVie


Michel DUPONT

Conseiller général du canton de Beauvoir-sur-Mer


17 septembre

28 septembre : rencontre régionale Pays de la Loire de la Droite Forte à Durtal (49).


Jean-Charles TAUGOURDEAU (Député de Maine-et-Loire), Yannick MOREAU (Député de la Vendée Littorale),

ainsi que les référents départementaux


ont le plaisir de vous convier à la


Convention régionale Pays-de-la-Loire de La Droite Forte au Château de Durtal (Maine-et-Loire).



Avec la participation de

Guillaume PELTIER et Geoffroy DIDIER


Rendez vous au Château de Durtal, 15, place des Terrasses 49 430 DURTAL le samedi 28 septembre à partir de 14h.

Inscription (cliquer ici) : 12 euros.

 

Possibilités de covoiturage depuis la Vendée (écrire à droiteforte.vendee@gmail.com).


25 septembre

On ne peut plus continuer comme avant : quel avenir pour le Pays des Olonnes ?


Les Sables d'Olonne, Le Château d'Olonne, Olonne sur Mer, On ne peut plus continuer comme avant.

Quel avenir pour notre ville de 45.000 habitants divisée en 3 communes et une communauté de communes ?


Aux habitants du pays des Olonnes,

Aux candidats qui sollicitent leur confiance, Je propose des actions concrètes resumées dans un "Contrat d'avenir pour l'agglomération des Olonnes".


CONTRAT D’AVENIR POUR L’AGGLOMERATION DES OLONNES


Les Sables d’Olonne

Olonne sur Mer

Le Château d’Olonne


Préambule


Considérant que les trois communes du Pays des Olonnes, riches de leur identité respective, sont parfaitement interdépendantes, forment une seule et même ville, et partagent un seul et même destin,

Considérant que l’indispensable rationalisation de l’organisation territoriale conjuguée à la diminution croissante des aides financières de l'Etat nécessitent une mutualisation urgente de l’action publique au service des habitants des Olonnes,

Considérant qu’avant d’élargir le champ d’action intercommunal à une communauté d’agglomération, il convient de clarifier et de rationaliser le fonctionnement conjoint des trois communes qui forment aujourd’hui une même ville,

Considérant que la fusion pure et simple des communes n’est pas possible à brève ou moyenne échéance et que les responsables publics doivent dès lors trouver d’autres solutions transitoires permettant une plus grande efficacité et un meilleur service au moindre coût pour les habitants,

Considérant que le développement économique et l’emploi doivent être la priorité des responsables publics des Olonnes,

Considérant que l’agglomération des Olonnes dispose de tous les atouts pour devenir l’agglomération la plus dynamique de Vendée,


Nous, signataires, approuvons ce contrat fondateur pour l'avenir de l'agglomération des Olonnes et nous engageons à mettre en œuvre les trois propositions suivantes :

1. Une nouvelle approche générale de l'action publique, prioritairement intercommunale

2. Une nouvelle gouvernance

3. Un nouveau projet commun


1. Une nouvelle approche, prioritairement intercommunale

Notre objectif : en finir avec les guerres de clochers et les projets concurrents ou redondants.

Notre proposition :

- l'appréhension des projets publics se fera prioritairement à l'échelle de l'agglomération. Cette nouvelle culture de l'action publique est un enjeu majeur.

- la concertation intercommunale sera élargie à toutes les grandes décisions publiques concernant le Pays des Olonnes, y compris dans les domaines ne relevant pas des compétences de la CCO.

A titre d'exemple, tout projet public communal représentant un investissement supérieur à 750 000 € (coût d'opération TTC) serait concerté au niveau du bureau communautaire.


2. Une nouvelle gouvernance

Notre objectif : améliorer notre capacité de décision collégiale et rendre plus efficace notre travail en commun.

Notre proposition : créer un comité directeur hebdomadaire réunissant les trois maires et les premiers adjoints de chacune des communes.

Les Vice-présidents y sont invités en tant que de besoin.


3. Un nouveau projet commun

· Une priorité : impulser une nouvelle dynamique économique au service de l’emploi.

o Un guichet unique pour les entrepreneurs : recherche de locaux, de terrains, d'aides économiques, d'autorisations d'urbanisme…,

o La mise à disposition de foncier,

o Des réseaux de transport efficaces : fluidifier le boulevard du Vendée Globe, améliorer le réseau de transports collectifs et celui des liaisons douces,

o Faire du soutien à la pêche et au développement de nos ports un nouveau champ d’action de l’intercommunalité. Et pour conforter le développement de notre port de pêche et de nos ports, la Communauté de Communes désignera un vice-président en charge de cette filière économique vitale pour l’agglomération (désignation d’un « Monsieur Ports »).

o Faire du tourisme, première activité économique de l’agglomération, une compétence et une priorité intercommunales,

o Développer le réseau très haut débit, facteur de croissance pour toutes nos entreprises,

o Etablir un plan d’aménagement commercial sur l’agglomération,

o Avoir une politique de l’habitat globale qui permette de travailler et vivre aux Olonnes.

· Mutualiser des services publics dispersés

o Création d’un Centre Intercommunal d’Action Sociale coordonnant et mutualisant des services et une écoute de proximité,

o Gestion commune des infrastructures de réseaux (assainissement, eaux pluviales),

o Se saisir d'enjeux vitaux comme l'énergie ou l'alimentation en eau potable au niveau de l'agglomération,

o Apporter une réponse globale de partenariat, notamment financier, aux clubs sportifs fusionnés ou uniques de l'agglomération,

o Réaliser un équipement sportif intercommunal structurant pour le Pays des Olonnes,

o Mutualisation du parc technique des collectivités des Olonnes,

o Transfert de la compétence « culture ».


· Se mettre en situation de décider de créer, à terme, une commune unique sur le Pays des Olonnes

o Identification des groupements de commande publique (par exemple pour les travaux d’entretien de voirie,

l’informatique, …) favorisant dès aujourd'hui des économies d'échelle,

o Harmonisation fiscale,

o Réalisation d’un Plan Local d’Urbanisme commun aux trois communes (PLU unique).


Yannick MOREAU


25 septembre

Honneur aux Harkis !


J'ai participé cet après-midi, dans la Cour d'Honneur des Invalides, à la cérémonie officielle du 13ème Hommage national aux Harkis, présidée par le Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants.


Honneur à vous, soldats de la Fidélité. La France tout entière vous doit sa reconnaissance.