25 août 2014

La démission du gouvernement valls signe la faillite de la gauche au pouvoir.

 

La démission du gouvernement Valls signe la faillite de la gauche au pouvoir.

 

C'est en réalité la faillite d'une politique cosmétique incapable d'engager le réformes structurelles dont notre pays a besoin. C'est également la faillite personnelle du Président de la République et de ses ministres qui sont les premiers responsables de la collection d'échecs infligés à notre pays : dette historique supérieure à 2000 milliards d'euros, chômage de masse, croissance nulle, déflation...

 

François Hollande et Manuel Valls précipitent la faillite de la France qu'un changement supplémentaire de ministres ne saurait endiguer.

 

L'heure est grave. Notre pays a décroché et s'enfonce.

 

La colère monte. Jamais la défiance à l'égard du politique n'aura été aussi grande. Quand 83% des Français ne font pas confiance au Président de la République, l'heure n'est plus au petit remaniement politicien digne de la IVème République.

 

La responsabilité du chef de l'Etat est d'assumer son échec et d'acter la dissolution de sa légitimité.

 

Le peuple de France ne fait plus confiance en François Hollande et à sa majorité, le Président de la République doit redonner la parole au peuple de France.

 

L'heure est grave, le Président de la République doit reconnaître son échec et laisser le peuple de France décider de son avenir.

 

Faute d'avoir le courage de démissionner des responsabilités qu'il s'est montré incapable d'exercer, le Président de la République doit, à tout le moins, dissoudre l'Assemblée nationale et laisser les Français choisir les hommes et les politiques qui pourront construire le redressement de notre pays.

 

Le recours au peuple de France, c'est maintenant.


23 août 2014

Rencontre des 17 “Ste Foy” de France à Sainte Foy d’Olonne.

 

Rencontre avec Jean-Paul Dubreuil et le président de l’association des 17 “Ste Foy” de France où çà ?

 

A Sainte “Foy d’Olonne” comme elle est surnommée au sein de l’association.


22 août 2014

Visite de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur.

 

Visite de Bernard Cazeneuve, ministre del’Intérieur, à Saint Gilles Croix de Vie et en Vendée Littorale.


22 août 2014

Entretien avec le Général Denis Favier, directeur général de la Gendarmerie Nationale.

 

En marge de la visite du ministre de l'intérieur en Vendée littorale, j'ai évoqué avec le général Denis Favier, directeur général de la gendarmerie nationale, la réduction des renforts de gendarmerie sur la côte l'été....et, bien sûr, l'exaspération des pouvoirs publics concernant la gestion de l'accueil des gens du voyage qui ne respectent ni la loi ni les communes qui les accueillent.

 

A la rentrée parlementaire, en septembre prochain, ma proposition de loi plus répressive et donc plus dissuasive, cosignée par une cinquantaine de députés dont Véronique Besse et Alain Leboeuf, sera examinée par le bureau de l'Assemblée nationale. A suivre....


7 août 2014

Caserne de Gendarmerie de Beauvoir : bonne nouvelle annoncée.

 

Yannick Moreau, député de la Vendée littorale, se réjouit de la réponse positive du ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, quant à l'avenir de la caserne de gendarmerie de Beauvoir sur Mer.

 

"Avoir des conditions de vie et de travail adaptées est indispensable à la qualité de service des gendarmes et à leur mission de sécurisation du territoire maraîchin" déclare Yannick Moreau

 

"Nous sommes engagés depuis longtemps pour ce projet et c'est donc une vraie satisfaction que je partage en particulier avec Michel Dupont, conseiller général du canton de Beauvoir sur Mer".

 

Il nous faudra cependant rester attentifs à ce que cette bonne nouvelle gouvernementale - si rare en ce moment - se traduise rapidement dans les faits.

 

Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale