26 février 2014

Dissolution des groupes d’extrême gauche : quelqu’un au Gouvernement peut-il répondre sans s’énerver ?

 

Hier après-midi durant la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, Yannick MOREAU a interpelé le Premier ministre. Il lui a demandé si oui ou non, après le saccage du centre-ville de Nantes ce samedi, le gouvernement allait mettre fin à l'impunité dont jouissent les groupes armés d'extrême gauche.

 

Se défaussant sur Manuel VALLS, dont la sévérité sélective à été rappelé par Yannick MOREAU, le ministre de l'Intérieur n'a pas répondu à la question, pourtant simple, de la dissolution de ces groupes.

 

Yannick MOREAU demande donc au Premier ministre si oui ou non le Gouvernement va prononcer la dissolution des groupes violents d’extrême-gauche.

 

Yannick Moreau

Député de la Vendée littorale

Secrétaire national de l'UMP à la réforme de la justice

 

Télécharger le communiqué (pdf - 49 ko)


25 février 2014

QAG : je demande au Premier ministre la dissolution des antifas, Manuel Valls s’emporte !

 

Ma question s'adresse à M. le Premier Ministre, chef d’un gouvernement à la dérive.

 

Samedi dernier, devant leur télévision, les Français ne savaient plus très bien si les images diffusées venaient de Kiev ou Nantes. Cette ville d'ordinaire paisible était livrée aux vandales et à la « guérilla urbaine ». Honneur aux forces de l’ordre et notamment aux 8 blessés.

 

QAG 25 02 2014 rues de Nantes

 

Comment votre gouvernement a-t-il pu en arriver là ? Votre ministre de l'intérieur a-t-il été bercé par l'angélisme de sa collègue qui multipliait les appels à manifester en cherchant en vain à se faire sortir du gouvernement ?

 

Dès le 1er Octobre 2013, par deux questions écrites, j’avais pourtant demandé au ministre de l’intérieur de dissoudre les groupes d’extrême gauche dits « antifa ».

 

Il m'avait alors répondu, je cite : "ces groupes ne représentaient pas de risques graves de trouble à l'ordre public".

 

Cinq mois plus tard, sur les plateaux de Télé, M. Valls qualifiait les hordes qui se sont abattues sur Nantes "d'ultra-gauche radicalisée".

 

Monsieur le Premier Ministre, les Français sont atterrés de tant d'amateurisme et de sévérité sélective.

 

A la vérité, ils se demandent vraiment pourquoi votre gouvernement se montre si faible avec les durs de l'ultra-gauche radicale et si dur avec les pacifiques familles de La Manif Pour Tous.

 

Le 24 mars 2013 : 1 million de manifestants défilent pacifiquement. Bilan : 98 interpellations.

 

Le 22 février 2014 : 1.000 vandales saccagent le coeur de Nantes. Bilan : seulement 14 interpellations.

 

Monsieur le Premier Ministre,

 

Allez-vous, oui ou non, dissoudre les groupuscules d’extrême gauche ?

Allez-vous , oui ou non, cesser votre « deux poids deux mesures » qui n'a de cesse de diviser et fractionner le peuple français ?

 

Retrouvez la vidéo de ma Question au Gouvernement en cliquant ICI.

 


20 février 2014

Maïs OGM MON810 : je demande à Stéphane le Foll une interdiction par arrêté ministériel.

 

Yannick Moreau, Député de la Vendée littorale et Maire d’Olonne-sur-Mer, appelle le ministre de l’Agriculture à faire preuve de courage et d’interdire les semences de maïs OGM en France par arrêté ministériel.

 

Yannick Moreau rappelle que la santé des Français et l’avenir de notre agriculture sont des sujets qui dépassent les clivages partisans.

 

Alors que le Sénat a rejeté le 17 février dernier une proposition de loi visant à interdire la mise en culture du maïs OGM, Yannick Moreau demande au gouvernement de s’engager fermement contre le maïs transgénique MON810.

 

Il est démontré que la culture de semences OGM nuit à l’environnement et entraîne une concurrence déloyale avec les agriculteurs attachés à une pratique plus traditionnelle.

 

Yannick Moreau souligne que les OGM ne sont pas le modèle de développement agricole durable pour la Vendée et la France.

 

« Le Ministre de l’Agriculture doit prendre ses responsabilités et interdire la production de maïs transgénique. Une fois cette interdiction mise en œuvre, une étude indépendante en milieu clos pourrait être menée afin que les Français sachent, en toute transparence, ce qu’ils consomment. Néanmoins, pour l’instant, le gouvernement ne doit prendre aucun risque » conclut Yannick Moreau


19 février 2014

Communiqué : stop aux réformettes ! pour aider commerçants, artisans et TPE il faut des actes.

 

Yannick Moreau, Député de la Vendée littorale et Maire d’Olonne-sur-Mer, déplore la « réformette » du gouvernement sur le projet de loi artisanat, commerce et très petites entreprises.

 

Au lieu de s’inspirer du régime des autoentrepreneurs, qui  fonctionne bien même s’il est perfectible, notamment dans le secteur du bâtiment où il produit des distorsions inacceptables de concurrence, le gouvernement a préféré élaborer « un texte manquant d’ambition ayant pour objectif de contenter tout le monde et qui, au final, ne satisfait personne » regrette Yannick Moreau.

 

«  Une fois de plus le Président de la République et son gouvernement cassent les dispositifs qui fonctionnent, comme celui de l’autoentrepreneur, au lieu de s’en inspirer. La situation de notre pays commande des réformes structurelles afin de libérer l’esprit d’entreprendre, pas des réformes cosmétiques. » souligne Yannick Moreau.

 

« Pour l’avenir de nos commerçants, artisans et très petites entreprises, l’enjeu n’est pas de corriger des virgules au code du travail mais de diviser l’épaisseur du code par quatre, de supprimer les 35 heures, d’harmoniser les régimes de retraite publics et privés, de baisser les charges et les taxes, de libérer structurellement l’esprit d’entreprendre dans notre pays » conclut Yannick Moreau.


18 février 2014

Inauguration de la Résidence “Les Prêles” à Noirmoutier.

 

Hier après midi, j'ai participé à l'inauguration de la Résidence "Les Prêles" dédiée aux Jeunes Actifs.

 

Ces 31 logements construits par Vendée Habitat sur un terrain mis à bail emphytéotique par la Mairie de Noirmoutier ont pour objectif d'accueillir des jeunes en mobilité professionnelle sur une durée maximale de 24 mois.

 

Un investissement important de près de 1,9 millions d'euros, avec des logements meublés, diposant de parties communes pour développer un lien social entre les habitants.

 

Alors que le littoral vendéen gagne des habitants, l'île de Noimoutier en perd malheureusement. Permettre aux jeunes actifs d'associer emploi et logement à travers cette résidence est donc une vraie satisfaction.

 

Bon vent à la résidence « Les Prêles » qui compte tenu des conditions météorologiques devrait grandir, croître et se développer sous le micro climat Noirmoutrin !


18 février 2014

Communiqué de presse : maintien du bénévolat, une chance pour la France ! Mais pour combien de temps ?

 

Yannick MOREAU, Député de la Vendée littorale et Maire d’Olonne sur Mer, se réjouit que la jonction des voix des acteurs associatifs, économiques et politiques en faveur du maintien des conditions du bénévolat ait été entendue.

 

« Le projet de Loi de Mme FILIPPETTI mettait en danger de nombreuses réussites culturelles et associatives dans nos communes » déclare Yannick MOREAU.

 

« Le bénévolat culturel est un moteur de dynamisme économique et touristique. Nous devons rester vigilants pour éviter un retour déguisé de cette mesure » ajoute-t-il.

 

« J’ai déposé une question écrite à Aurélie FILIPPETTI pour savoir s’il s’agit d’un recul temporaire où si le gouvernement a bien pris conscience de ce que représente le bénévolat culturel. C’est un atout précieux pour la France qu’il faut valoriser et non punir » conclut le Député de la Vendée littorale.


17 février 2014

Visite de l’Amicale de l’Armée Blindée Cavalerie et des Compagnons de l’Ordre National du Mérite à l’Assemblée Nationale.

 

C'est toujours un grand honneur de faire découvrir l'Assemblée nationale. Lieu chargé d'Histoire, où les députés travaillent à la préparation des Lois qui permettent de vivre en société.

 

Ce mercredi 11 février 2014, l'honneur s'est doublé du plaisir d'accueillir des membres de l'Amicale de l'Arme Blindée Cavalerie, des Compagnons de l'Ordre National du Mérite et de quelques Olonnais de l'Union Nationale des Combattants.

 

Accueillis par mon collaborateur parlementaire au Palais Bourbon pendant que j'étais en réunion de Commission (loin des caméras) , j'ai rejoins le groupe pour poursuivre la découverte de nos institutions.

 

Le groupe a pu assister aux Questions au Gouvernement, théâtre agité des passions qui parcourent les bancs de l'Hémicycle. Différence saisissante des ambiances !


17 février 2014

Communiqué : l’Union eurppéenne à l’occasion de se faire amie de la pêche artisanale et française.

 

Yannick MOREAU, Député de la Vendée littorale et Maire d’Olonne-sur-Mer, adresse  tous ses vœux de soutien aux pêcheurs suite à l’enchaînement des tempêtes et des lourdes intempéries de ces derniers jours. Il souligne que le mauvais temps actuel vient accentuer une crise profonde de la pêche.

 

Face à cette situation exceptionnelle, Yannick MOREAU demande un report et un allègement urgent des charges sociales demandées aux pêcheurs touchés par les intempéries.

 

Il souligne également que les pays membres de l’Union européenne se doivent de réagir et de faire jouer la solidarité en direction des pêcheurs, par la création d’une caisse européenne de solidarité pour les pêcheurs.

 

« L’Union européenne à l’occasion en cette circonstance de se faire l’amie de la pêche artisanale française et de se montrer, une fois n’est pas coutume, financièrement solidaire de la profession en apportant des aides publiques d’urgence » rappelle Yannick MOREAU.

 

Le Député demande également à Fréderic CUVILLIER, Ministre délégué en charge des transports, de la mer et de pêche, d’associer les Députés du littoral français à la rencontre qu’il organisera avec les comités régionaux de pêche.


12 février 2014

Décentralisation et réforme des territoires : il faut d’urgence une réforme cohérente et globale !

 

Avec mon collègue député Jean-Christophe FROMANTIN, nous avons ce matin appelé le gouvernement à faire preuve de COHÉRENCE dans les réformes successives de décentralisation. Aujourd'hui des textes sont soumis dans l'improvisation et la précipitation au législateur. Le gouvernement multiplie les projets de loi sur l'organisation territoriale, le rôle de l'État et l'avenir des collectivités locales sans aucune ligne directrice.

 

Le nouveau mode de scrutin et de répartition des conseillers départementaux, l'interdiction du cumul de fonctions exécutives locales avec un mandat de parlementaire, la création de métropoles incomplètes en satellite des conseils généraux, voilà autant de mesures qui se marchent sur les pieds et compliquent là où il faudrait simplifier.

 

Chaque mois le gouvernement essaye de corriger les erreurs du texte qu'il a présenté à ce qui lui reste de majorité le mois précédent. Tout ceci n'est pas sérieux.

 

Oui nous devons faire des économies sur le budget de l'Etat qui emprunte pour payer les salaires. Le gouvernement cherche 50 milliards d'euros d'économies supplémentaires. Bruxelles met la pression pour que des réformes structurelles soient opérées rapidement. Mais ces économies et cette rationalisation du "millefeuille territorial" ne doivent pas se faire sans vision globale, au détriment d'une vision claire de développement que nous voulons pour nos territoires. Sinon, les économies générées pendant quelques mois nous handicaperont lourdement dans les années à venir.

 

Cette question est centrale dans l'avenir de notre pays si nous ne voulons pas que demain certaines de nos communes ou de nos cantons deviennent des "France d'à côté", oubliées et délaissées des métropoles, des grands centres de décision et des infrastructures de développement.

 

La Vendée a montré qu'une politique ambitieuse et humaine de dévoleppement de nos communes, de notre département était possible. C'est une question de volonté et de courage.

 

Nous ferons prochainement des propositions en ce sens.


12 février 2014

Message de soutien aux amoureux de notre littoral souillé.

  

J'adresse mon soutien plein et entier à tous les élus, les services municipaux et les habitants de la Vendée littorale qui ont vu leurs plages souillées par des bandits des mers.

 

Tous ensemble nous devons être solidaires et combattre de toutes nos forces ceux qui salissent impunément nos côtes.

 

Vous pouvez compter sur ma détermination à l'Assemblée Nationale pour faire avancer le droit dans la bonne direction, pour la protection de notre remarquable environnement.

 

Une proposition de loi intégrant la notion de préjudice écologique a été faite par le sénateur Retailleau et adoptée à l'unanimité au Sénat. Nous attendons toujours qu'elle soit inscrite à l'ordre du jour de l'Assemblée par le Gouvernement.

 

Le Gouvernement, bien silencieux sur le sujet, doit aussi prendre à bras le corps la renégociation des accords internationaux qui ignorent à ce jour le principe de Pollueur-Payeur. La France ne doit pas rester inerte et muette sur ce sujet mais être le fer de lance de la protection des littoraux de la planète.


9 février 2014

Pollution maritime de notre littoral : imposons le préjudice écologique et le polleur/payeur.

 

Communiqué de presse

 

Comme chaque année, le littoral vendéen doit faire face, cet hiver, à une succession de tempêtes climatiques.

 

Comme chaque année pendant ces phénomènes météorologiques, des boulettes d’hydrocarbures viennent polluer nos plages.

 

La récurrence et la concomitance de ces événements ne laissent plus de place au doute.

 

Une nouvelle fois des capitaines et des armateurs profitent des tempêtes pour dégazer du fioul lourd au large de nos côtes.

 

Une nouvelle fois, ces bandits dégradent nos côtes sans courir de grand risque.

 

La reconnaissance en droit français du « Préjudice écologique » et la renégociation des traités internationaux visant à appliquer sévèrement le principe de POLLUEUR-PAYEUR sont les seules voies d’avenir pour la protection efficace de nos côtes.

 

La France, son Président et son Gouvernement, bien silencieux sur le sujet, devraient être les fers de lance de cette indispensable et urgente renégociation.

 

Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale

 

Retrouvez mon entretien sur la radio France Info en cliquant ICI.


5 février 2014

Justice : la “mutation sanction” du Procureur Général de Paris qui fait débrder le vase.

 

Nouveau scandale de la République exemplaire :

la « mutation sanction » du Procureur Général de Paris qui fait déborder le vase.

 

« Moi président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante ».

 

« Que se passe-t-il place Vendôme ? » s’alarme Yannick MOREAU, Député de la Vendée littorale et Secrétaire national de l’UMP à la Réforme de la Justice.

La vérité c’est que la Justice de notre pays est mise à mal chaque jour un peu plus, et que le ministre en charge de son bon fonctionnement et de son impartialité est la cause d’une profonde crise morale.

 

La multiplication d’affaires entache de soupçons l’indépendance de notre institution judiciaire :

 

- Le Garde des Sceaux est personnellement mise en cause dans une affaire de prise illégale d’intérêt. La situation est inédite car c'est la première fois qu'un garde des sceaux, garant de l'impartialité de la justice, prend parti, par choix militant et lien personnel, EN FAVEUR d'une partie civile, CONTRE un justiciable.

 

- d’autres confusions des genres s’étalent au sein de son Cabinet ministériel, où un Conseiller spécial continue de plaider devant le Conseil d’Etat et la Cour de Cassation, à certaines reprises contre l’Etat !

 

- Un décret visant à modifier a posteriori  la représentation syndicale pour exclure une organisation de magistrats jugée un peu trop indépendante fait également polémique.

 

- Le Garde des Sceaux contourne la Loi en cherchant à donner des effets de droit, par une circulaire du 25 janvier 2013, sur la Gestation Pour Autrui (GPA) toujours en vigueur.  On ne peut comprendre cet entêtement alors que la Cour de Cassation, par deux arrêts en formation plénière le 13 septembre 2013 a rappelé qu’il était contraire à la Loi de procéder ainsi, suivant l’avis du Conseil Constitutionnel du 17 mai 2013 qui qualifie cette pratique de « fraude à la Loi française ».

 

- Enfin, la révélation du Canard Enchaîné d’un entretien entre le Cabinet du Garde des Sceaux et le Procureur de la République visant à le muter au motif d’une divergence de sensibilités,  au profit d’un Magistrat « partageant la sensibilité » du Garde des Sceaux, propos confirmés par le Procureur Général de Paris dont la probité, l’honneur et la respectabilité ne peuvent pas pouvoir être mise en cause.

 

Pour Yannick MOREAU, cette nouvelle révélation fait déborder le vase. Il s’alarme de cette situation qui révèle une profonde crise au sein du ministère de la Justice.

 

Le Président de la République, garant constitutionnel de l’indépendance de la justice, ne peut l’ignorer et doit prendre la parole pour se prononcer sur le maintien de Mme Taubira au Gouvernement.


3 février 2014

Retrait de la loi famille : une victoire de la mobilisation populaire.

 

Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale, membre de l’Entente parlementaire se réjouit du retrait annoncé ce jour du projet de Loi Famille.

 

Le Député Yannick MOREAU, également Secrétaire national de l’UMP, réagit : « C’est une belle victoire à retardement de la mobilisation populaire, calme et pacifique, portée par les familles de France depuis des mois. J’ai participé à toutes les manifestations de La Manif Pour Tous, en Vendée, en région et aux différentes manifestations à Paris comme encore hier. La détermination et le bon sens l’emportent aujourd’hui sur l’idéologie ».

 

Pour Yannick MOREAU,  c’est la voix de la sagesse qui s’est fait entendre après des mois de clivages et de fracturation de la société française. « Mais nous devons rester vigilants : il reste des ambiguïtés sur la PMA, la GPA avec la circulaire TAUBIRA qui n’est toujours pas abrogée, ou encore l’expérimentation du gender dans 600 de nos écoles avec l’ABCD égalité ».

 

Pour Yannick MOREAU, les députés doivent maintenant porter une offensive politique : « C’est à nous de proposer une autre Loi Famille, qui prenne en compte les aspirations des millions de Français mobilisés depuis des mois ».

 

Yannick MOREAU

Député de la Vendée littorale

Membre de l’Entente parlementaire pour la Famille

Secrétaire national de l’UMP